A la recherche des mots perdus

Je suis expert-psychologue. J’ai voulu montrer le basculement dans la déraison d’une jeune femme qui a été violée par son instituteur étant enfant. Cela a conditionné : ses choix amoureux, son errance sexuelle, son addiction à une drogue appelée farine…

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciement et vous recevrez le livre en avant-première !

6,00 de préventes
1 Contributeur
Préventes :
0.61%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projet(s)

C’est l’histoire d’une jeune femme, en quête d’identité. Sous forme autobiographique, je dénonce les rapports de pouvoir en famille, l’aliénation que peut être le travail. Je fais part aussi de l’importance des mots : ceux que l’on ne dit pas. Ceux que l’on voudrait dire. Et une évidence pour tout le monde > leur disparition dans le couloir du temps. Des mots dits mais pas entendus, que l’on voudrait retrouver.

L’originalité du livre c’est de quitter sa vie y compris son identité parce qu’elle n’a pas entendu les mots dits (maudit) par son thérapeute, à la fin d’une séance. Partir à la recherche de mots (de maux) à la suite de cette perte, me semble être un début original pour dérouler ensuite mon histoire.

Tout le monde peut se sentir concerné par la perte de repères de mon héroïne, son basculement dans la folie. Un événement apparemment anodin peut faire collusion avec un drame, vécu durant notre parcours de vie. Et par conséquent conduire à un passage à l’acte, ici partir à la dérive. Pour d’autres, ce peut être le meurtre, le suicide…

Extrait

Le long couloir sombre a mangé les mots. Ils se sont perdus dans le ventre de l’oubli.

Nadège se répète ces mots en quittant le bureau de l’homme. Deux phrases sorties de nulle part pour faire écran au manque. Elle a l’habitude d’avoir recours à des formules, peut-être lues, peut-être entendues, elle ne sait pas. A force de les répéter, elle ne sait plus ce qu’elles veulent dire exactement. Si tant est qu’elle l’ait jamais su… Pourtant la rencontre de Nadège avec l’homme s’était déroulée comme d’habitude :

J’ai ouvert la porte après avoir sonné. Je me suis assise. Il s’est assis. J’ai parlé. L’homme a parlé. Par contre je n’ai pas entendu les derniers mots prononcés par l’homme avant son départ. D’habitude je n’avais aucune difficulté pour faire entrer en moi les mots magiques. L’homme m’a serré la main et ma tête s’est vidée. J’ai parcouru le couloir sombre. J’ai ouvert la porte. J’ai fermé la porte. Dehors une chape de plomb avec la disparition des mots. La chaleur d’un été qui s’incruste.

Dans cet état de perte des mots prononcés mais pas entendu, Nadège est entrée dans la petite épicerie, proche du boulevard. Elle n’a pas vu la femme tassée, tout près d’elle. Elle a trouvé rapidement ce qu’elle cherchait : une cannette de coca light glacé. En se retournant, son présent à la main, elle a cherché le vendeur ou la vendeuse pour la payer. Une tête aux cheveux gris est sortie de derrière le comptoir et lui a sourit. Une femme d’un certain âge aux traits fatigués d’une longue journée d’attente. Elle a parlé du temps, de ses heures d’ouverture. Nadège à dit très bien, sans écouter ces nouveaux mots, dits par une étrangère. Sa recherche des mots dits mais pas entendus par l’homme n’autorise pas l’arrivée d’autres mots, forcément sans saveur.
Les mots blancs, les mots de l’oubli, sont revenus la hanter. Sa bouche, arrosée de liquide frais, a avalé le silence. Elle ne comprend pas pourquoi elle ne s’est pas retournée. Elle ne comprend pas pourquoi elle n’a pas demandé à l’homme de répéter les mots dits, des mots doux, des mots rêves. Quels mots ? Des mots sans importance, remplis d’un sens, envolés dans l’incertitude. Des mots dont dépend sa vie de l’après, éloignée de l’homme détenteur des mots. Des mots dits, dans l’après du sens perdu, dans un chuchotement inaccessible à une oreille en partance.

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
19,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
29,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
45,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
75,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l\'auteur
0 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.