• No products in the cart.
Voir le panier
Subtotal: 0,00
Recherche

Baden-Baden

Jean-Claude Raskin, je suis né à Esneux en 1952. Après une formation d’imprimeur et de logopède – orthophoniste –, je fais divers « petits » métiers tout en me consacrant à la scène. Auteur de nombreux « seul en scène » que j’écris entièrement, je me produis un peu partout en Wallonie et en France dans les années 70 et 80. Après cela, je m’investis dans la communication, la formation, les ressources humaines et le développement personnel.
J’ai écrit ou participé à de nombreuses émissions pour toutes les chaînes de TV belges dans les années 90. Coach en communication, formateur en développement personnel et en gestion de projets, conférencier, Baden-Baden est mon premier roman.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir partenaires de cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

1 547,00
de préventes sur 990,00
0
jours restants
53
contributeurs
156.26%
Projet réussi ! Un grand merci à tous les contributeurs !

Description

Blaise et Ludivine. Deux enfants de bonne famille que tout rassemble et à qui tout réussit : amour, profession, argent, famille, intimité…
Famille ? Intimité ?
Sur ces deux derniers points, c’est plus délicat, d’ailleurs…
Baden-Baden, c’est avant tout une saga familiale, émaillée d’amour, de jalousie, de rancœurs, d’ambitions… entre la Belgique et Baden-Baden.
C’est aussi l’histoire d’une libération, celle de Blaise, timide maladif qui fait l’objet de l’attention de tous et qui, par des voies déconcertantes et surprenantes, va être délivré du carcan qui l’étouffe.

 

« Lasne, Belgique. Chez les Delaroseraie. Automne. À l’heure de l’apéritif…

Avez-vous déjà connu le coup de foudre ?
Cette décharge électrique qui vous prend par on ne sait où et surtout partout !
Avez-vous déjà senti le sol qui se dérobe sous vos pieds, que vous étouffez de ne plus pouvoir parler, que votre regard se fixe sans raison avec vos yeux qui tournent, qui essayent de fuir mais qui se reposent toujours sur ce fil à haute tension qui a tout déclenché… ?

Les sons deviennent diffus, les arbres changent de couleur, les oiseaux ne chantent plus ou ils chantent trop fort, le vin devient bon, le ciel est vert, la mer est rouge, le sang est jaune, les chiens chantent, les poules aboient, j’ai perdu 20 kilos, je vole, je nage, je glisse, le monde est beau, la terre est belle, même mes ennemis deviennent gentils, la guerre s’est arrêtée partout dans le monde, je suis beau, des anges sortent du ciel pour chanter des cantiques, ces cantiques, c’est moi qui les ai composés, ces poèmes, c’est moi qui vais les chanter, ces fleurs et ces fruits, c’est encore moi qui les ai fécondés… je ferai l’amour à la terre entière pour lui dire combien je l’aime, même si je n’ai jamais fait l’amour.
Tout devient facile parce que tout est facile. Et parce qu’elle est belle et parce que c’est elle… Et parce que c’est lui et parce qu’il est beau. Et parce que c’est nous.
Mais c’est qui, elle ?
Et c’est qui, lui ?
Cette adolescente aux seins juvéniles…
Ce boutonneux au sourire niais…
Cette anthropologue qui fouille l’histoire des autres…
Cet avocat qui apprend les lois qu’il n’a pas écrites…
Comment s’appelle-t-elle déjà ?
Et dire que je ne connais plus son nom…

Et puis… – et tout ça dans le même instant qui semble durer des heures – :
Elle est sûrement fiancée,
Il a sûrement une copine,
Elle est trop bien pour moi,
Il est trop beau pour encore être seul,
Je dois revenir sur terre,
Je dois être sérieuse,
Qu’est-ce que Papa va dire ?
Que va penser Maman ?

Et puis aussi et toujours dans le même instant :
On habitera à la campagne,
On aura un grand appartement,
Nous aurons plein d’enfants,
Nous ferons le tour du monde,
Nous ne nous quitterons jamais,
Nous nous aimerons toujours.
[…]
Puis ça repart : je vole, le sol, le ciel, la tête me tourne, c’est chaud, c’est doux, ça fait mal, c’est bon, c’est fort, c’est trop, c’est qui, c’est quoi…

“Et si nous passions à table”, suggéra Anselme Delaroseraie en prenant par les épaules son ami Henri et sa femme Catherine et en les… »

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion.
    C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.
    Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.


Scroll to top