Bruce Lee à l’international

Je suis né de parents italiens du sud, originaires de Sicile, la plus grande île de la méditerranée. J’y ai passé toute mon enfance et mon adolescence durant un mois chaque année. C’est là-bas que le 13 juillet 1973, j’ai découvert de son vivant, Bruce Lee dans son premier film ‘‘Big Boss’’. Huit jours après, j’apprenais dans ‘‘ Il Corriere della sera’’ que ce 20 juillet 1973, le monde venait de perdre le plus grand pratiquant d’arts martiaux de tous les temps. J’avais 16 ans et je rêvais depuis, de pratiquer.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création artistique. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

1 547,00
financé sur 1 500,00
0
jours restants
47
contributeurs
103.13%
collecté
Projet réussi ! Un grand merci à tous les contributeurs !

Description

C’est ainsi qu’avec mon ami Pierre-yves Bénoliel, nous avons ouvert un karaté club à Neufchâteau en 1975 sous la férule de Pierre-Bichard Bréau, troisième dan de Karaté Shotokan et arbitre international. Je m’y inscrivis. Et pendant que Pierre-Yves, fils d’un juge d’instance de Neufchâteau, s’envolait vers sa future carrière de photographe reporter de la revue Karaté dont il me fit découvrir le premier exemplaire en Avril 1974 et qui l’amena à rencontrer les plus grands pratiquants d’arts martiaux au monde dont des élèves directs de Bruce Lee, je continuai mon approche du Karaté Shotokan pendant quelques années avant de m’en détourner pour aborder l’étude des techniques de combat en imitant l’approche du Petit dragon. Comme lui, je m’essayai au Karaté donc, puis au Judo, à l’Aïkido, au Kwan Ki Do Kung Fu de Maitre Tong, au Krav Maga et au Win Chung, ne retenant que ce qui était seulement utile pour moi. A bientôt 60 ans, je continue de pratiquer pour mon bien être mais aussi pour répondre à ma curiosité, laissant davantage libre cours à ma seconde passion : l’écriture.

J’avais 16 ans. Je me promenais dans le centre ville de Leonforte, en Sicile, lieu natal de mes parents. Mon regard fut attiré par une affiche singulière. Un chinois effectuait un saut que je ne connaissais pas. Il était très furieux. C’était la version italienne de BIG BOSS qui ne sortira en France, dans ma petite ville de l’est vosgien qu’en septembre 1973. Pour l’heure, nous sommes le 13 juillet 1973. Je m’assieds dans l’un des sièges en bois d’un cinéma permanent où je m’apprête à voir le premier film d’un acteur qui venait de terminer son quatrième pour une filiale de Warner Bros et qui allait mourir une semaine plus tard tout pile.

Sa musculature féline, son magnétisme hors du commun, ses performances physiques encore jamais vues et ses enchaînements d’une fluidité stupéfiante firent que mon intérêt pour cet homme ne se démentirait jamais. Très vite, je me suis intéressé à sa technique. J’ai dû voir tous ses films une bonne quarantaine de fois chacun afin de disséquer quelques secrets de ses furieux mouvements. Un mélange de Wing Chun Yip Man et d’observations personnelles empruntées à différents styles traditionnels qu’il adapta à son profit.

Probablement parce qu’il avait tourné tous les extérieurs de son troisième film à Rome, l’Italie fut l’un des premiers pays à tomber sous le charme de Bruce Lee. André Génoves puis René Château en furent les ambassadeurs tardifs en France. J’ai passé ma vie à suivre ses principes, à comprendre l’homme, le philosophe, l’acteur, le réalisateur. J’ai 59 ans, arrivé à maturité, le jeune homme que j’étais, qui l’a probablement croisé lorsqu’il faisait ses repérages dans les jardins de la villa d’este début mai 1972, se devait de faire revivre sa fougue, son amour de la vie et son impeccable Kung Fu dans ce premier roman sur la vie riche et tumultueuse du Petit Dragon mondialement célébré depuis.

Dans ce récit romancé, Bruce se livre, vous conseille, vous dévoile les concepts révolutionnaires de son Art, système qui en termes d’efficacité sera le plus performant de son époque.

Revivez pas à pas avec lui: ses débuts dans le Wing Chun de Yip Man en 1953. Son débarquement en 1959. Ses difficiles années Américaines. Les défis relevés pour imposer sa vision des Arts Martiaux. sa rencontre avec sa femme Linda, déterminante dans l’épanouissement de sa carrière. Découvrez le regard qu’il porte sur notre monde actuel. Ressentez cette force de la volonté qui, au fil des pages, fera que Bruce Lee c’est un peu vous/ Revivez le tournage de son premier grand film Big Boss, qui allait lui permettre de devenir « l’icône » qu’aujourd’hui on célèbre plus que jamais, dans le monde entier.

Ma création, sortie en juin 2014, en format numérique et papier à très vite rencontré des avis positifs, m’encourageant plus que jamais. En voici quelques uns :

» Tout se passe comme si Bruce Lee tournait la prochaine scène du jeu de la mort. Bruce Lee est entouré cette fois-ci de Pierre-Tony (auteur), Lionel Boulet (illustrateur) et Jean-Marc Jourdain (documentaliste), tous fans du Petit Dragon. Mais cette fois, en leur compagnie, il ne risque pas sa vie pour la veuve et l’orphelin. Cette fois, il défend sa vie avec les mots, la fureur de vivre, les actions que furent les siens tout au long de sa courte vie et en la faisant renaître au lecteur comme s’il la vivait en temps réel avec lui.

(…) Pour tout vous dire, c’est un hommage à tous les fans de Bruce Lee, fait par un fan français. Une œuvre dont la sortie est égale à l’attente d’un dernier livre de Bruce Lee. Respect messieurs Lionel, Pierre-Tony et Jean-Marc.

… J’ai été captivé par ce livre, bien que je possède déjà une vingtaine de livre sur mon idole!!! Etant fan depuis 1973, Bruce a boosté mes bagarres futures d’adolescent. La chronologie décrite par Pierre-Tony est correcte et agréablement mise en valeur par son propre vécu.

Merci Mr DI LEO… en attente de votre prochain jet sur Bruce Lee!!! »  (de personne inconnue)

« C’est un livre captivant sur la vie de Bruce Lee. Mon acteur de films d’action préféré écrit par un auteur qui à l’évidence l’apprécie autant que moi. Ce livre mérite qu’on s’y attarde, qu’on le relise car il booste de bonnes résolutions martiales, spirituelles ou physiques le lecteur qui s’en imprègne. Ce roman est un bonus de référence pour tous ceux qui veulent aller plus loin dans la connaissance de soi.  » (Par Colette L.)

Encouragé par la parution de ce livre en français, je suis persuadé qu’il plaira aux lecteurs anglophones. Mais pour cela, j’ai besoin de vous. Offrons une traduction digne de ce nom à ce texte unique, pour en retrouver toute la singularité et le piquant, et être digne de ce grand personnage.

Contreparties

6,00

- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans mon livre
5 contributeurs

12,00

- Mon livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans mon livre
8 contributeurs

19,00

- Un exemplaire papier dédicacé de mon livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans mon livre
7 contributeurs

29,00

- Un exemplaire papier dédicacé de mon livre en avant-première
- Mon livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans mon livre
8 contributeurs

45,00

- Un exemplaire papier dédicacé de mon livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir dédicacé au nom de la personne de votre choix
- Mon livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans mon livre
6 contributeurs

75,00

- Un exemplaire numéroté en tirage spécial de mon livre en avant-première dédicacé par moi-même
- Mon livre en format ebook
- Deux exemplaires à offrir dédicacés aux noms des personnes de votre choix
- Votre nom de contributeur dans mon livre
- Un remerciement spécial au contributeur en quatrième de couverture
- Une rencontre avec l'auteur
5 contributeurs
  • Budget souhaité

    L’argent récolté permettra de payer la traduction de mon livre par une traductrice professionnelle. Celle-ci a consenti à faire un geste, me proposant un prix abordable pour les 300 pages à traduire de mon livre.

    Elle me demande 1500 € ce qui est très peu en comparaison des prix pratiqués.

    J’ai par ailleurs trouvé un éditeur qui éditera ce livre et le commercialisera dans le monde anglophone.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

Scroll to top