• No products in the cart.
Voir le panier
Subtotal: 0,00
Recherche

Deux Valises, bonheurs et malheurs d’une maman solo

Martine Vanderheyden, je suis née le 20 octobre 1977 d’une Maman d’origine rwandaise et d’un Papa belge. Je suis la quatrième d’une fratrie de cinq enfants. Je n’ai jamais trouvé ma place dans le système scolaire belge et en ai souffert pendant de nombreuses années. En 2005, lors de ma dernière année de régendat* en français-religion, j’ai la chance de pouvoir étudier trois mois en Norvège dans le cadre du programme Erasmus. C’est une révélation ! À mon retour en Belgique, je mettrai tout en œuvre pour pouvoir intégrer l’université de Stavanger, afin d’y étudier ma maîtrise en pédagogie spécialisée et j’y arriverai, malgré les larmes et le découragement. Quatorze ans et mille et une aventures plus tard, je suis devenue Maman de quatre petits Vikings, travaille en tant que pédagogue spécialisée, et suis sur le point d’obtenir la nationalité norvégienne, même si je reste, pour toujours, très attachée et très fière de mes origines.

* Le régendat était, avant le processus de Bologne, le nom donné couramment au diplôme acquis en 3 ans d’études non universitaires après les secondaires en Belgique qui permettait d’enseigner.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir partenaires de cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

402,00
de préventes sur 990,00
13
contributeurs
40.61%
Minimum amount is € Maximum amount is €

Description

Vous aimez les aventures de Martine ? Martine fait du vélo, Martine à la plage, etc. ? Nous aussi, même si la Martine que nous avons rencontrée à Sandnes, n’a rien de la petite fille modèle dessinée par Marcel Marlier ! Notre Martine est une forte tête : Martine vient de Belgique, Martine part en Norvège, Martine revient en Belgique ! Notre Martine est une fille solaire, qui va au bout de ses rêves et qui se relève à chaque fois qu’elle tombe… Et Dieu sait si elle en a pris des gamelles, mais ce qui ne l’a pas tuée l’a rendue plus forte ! Martine est devenue une lionne… Pas étonnant qu’elle soit fan de Yannick Noah ! Leurs histoires se ressemblent un peu : double culture et très grande vitalité. Comme Yannick, Martine est une épicurienne, un esprit sain dans un corps saint, elle court, chante, écrit et dévore la vie…
En passant quelques jours avec elle sur le fjord de Preikestolen et dans le port de Stavanger, nous croyions la connaître… Que nenni, nous en avons encore appris sur cette battante en lisant son manuscrit et, plus d’une fois, nous avons senti les larmes nous monter aux yeux… Des larmes d’émotion, de joie et de fierté aussi quand Martine raconte son rêve de petite fille : devenir une « Belge du bout du monde » et passer dans notre émission… Mission accomplie, championne !
Bravo et merci : c’est grâce à des personnalités comme toi que nous aimons notre métier et que nous le réalisons avec passion. Comme toi…                                                                                          Frédérique Thiebaut et Adrien Joveneau

 

Deux Valises, bonheurs et malheurs d’une maman solo, est la suite et l’aventure ultime de Martine en Norvège. Rédigée sous forme de récit épistolaire, elle vous emmène dans les méandres, mais également dans les belles surprises de la vie. Son ton et sa forme unique ont un seul but : donner force et espoir à tous les parents solos, ainsi qu’à leurs enfants, et remercier toutes les personnes qui auront toujours une place dans leur cœur pour celles et ceux qui ne demandent qu’à revivre ! Bonne lecture !

 

« Brest, le 5 mai 2020
Chère Martine,
J’ai beaucoup aimé visionner le petit reportage consacré aux “Belges du bout du monde confinés”. Tu as raison, même si nous avons fait le choix de nous écrire de “vraies” lettres, cela ne nous empêche pas de continuer à utiliser par moments d’autres moyens pour communiquer ! Ainsi, grâce au lien que tu m’as envoyé, j’ai pu découvrir un peu plus de ton univers. J’ai été tout attendrie devant Sarah-Patricia jouant l’Hymne à la joie au violon le jour de ses neuf ans. Je l’ai trouvée très touchante, tout comme son petit frère William qui lui tenait consciencieusement la partition.
Et puis dans la foulée, flash-back – quelle agréable surprise ! – je t’ai retrouvée huit ans plus tôt, le ventre arrondi déjà. Tu attendais ton deuxième enfant, Oskar, et tu faisais découvrir Preikestolen à Adrien Joveneau.
Je me suis amusée ensuite à faire un petit tour des précédents reportages et de tes compatriotes exilés. Ils sont vraiment partout, les Belges ! Comme les Bretons ! Des voyageurs.
En te regardant, toute souriante, radieuse, présenter avec enthousiasme ton pays d’adoption, à Adrien Joveneau en 2012, je n’ai pu m’empêcher de penser aux épreuves que tu allais traverser. Tu ignorais encore quelles angoisses, quelles désillusions tu allais affronter. Ainsi va la vie… »

Scroll to top