Et que le ciel sombre

Je suis un chercheur du temps, un remplisseur du vide. L’écriture de cette histoire était une nécessité, celle de l’urgence du temps qui semble passer sans nous, comme un fleuve qui coulerait en parallèle du chemin emprunté par nos propres vies.
Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

40,00
financé sur 990,00
2
contributeurs
4.04%
collecté
Minimum amount is € Maximum amount is €

Description

L’histoire se déroule au cœur d’un petit village de Bretagne géographiquement identifié, Gâvres, seule vérité à laquelle s’accroche Jose, le héros du récit, tandis que le doute sur sa propre réalité grandit chapitre après chapitre. Le temps, mesuré en nombre de « lunes », l’espace calculé en « pieds », le tout mixé aux apparences trompeuses des différents personnages rencontrés ne participent en rien à l’apaisement du tourment de Jose et pas davantage à répondre à ses questionnements.
L’ensemble du roman est construit afin de donner au lecteur un rôle privilégié, celui d’un témoin cherchant tout au long du récit à résoudre l’énigme et où à l’illusion du passé vient subtilement se confondre la certitude d’un instant présent, répétitif et fuyant indéfiniment.
Après chaque chapitre, un dessin : la silhouette figée et immuable du personnage principal dans le décor comme une invitation à le rejoindre dans son dernier questionnement.

« Plus le temps passe et moins le temps me parait passer. Bizarre ma vie ! Je suis né il y a peu et malgré tout, j’ai une impression totalement inverse. Je ne sais toujours pas quel jour nous sommes. Je suis dans un état hypothétique temporel. Peut-être un de ces dimanches qui transpirent l’ennui et sonne comme la fin ou le début de quelque chose d’énigmatique et de mystérieux. Peut-être un vendredi ou un autre jour de la semaine. Après tout s’il y en a sept c’est aussi parce que cela sert à quelque chose d’en avoir autant. La seule chose de tangible c’est que le temps s’écoule puisque je marche, je parle, je pense et que je me remplis de la vie d’autrui à défaut de m’abreuver de la mienne. Pourtant ce temps-là me semble n’avoir aucune prise sur moi. C’est comme si je renaissais chaque jour au même endroit, au même moment. Aujourd’hui pourrait aussi bien être hier ou demain, je ne fais aucune différence. “S’il s’écoule m’étais-je dit pour me rassurer c’est peut-être parce que je suis dedans, dans le couloir du temps et qu’ainsi je ne le vois pas passer.” Il n’est pas rare qu’au cours d’une de mes balades je rencontre un sbire du coin pour lui poser la question cruciale qui me bouffe la cervelle. — Aujourd’hui c’est quel jour de la semaine ? De la manière la plus neutre qui soit et systématiquement la réponse fuse. — Dimanche Jose…
— Hier nous étions donc samedi ? — Ben oui… Et avant c’était vendredi et mai’nant demain nous serons lundi… J’ai et c’est normal, à ce moment-là du bavardage la fâcheuse impression que l’on se moque de moi. À moins que quelque chose cloche dans mon univers. Si c’est le cas, je ne m’en aperçois pas. Nous sommes en plein dimanche et je l’ignore. Un dimanche qui se prolonge indéfiniment. Un comble pour un soi-disant Gâvrais ! À moins que je ne sois fou, pourquoi pas… le fou du village, le fou de Gâvres. Quelque part, cette idée a pour effet de me réconforter sur mon état mental. Un fou ne pense jamais qu’il peut l’être à moins qu’il ne soit plus fou qu’il ne pense l’être. Ce n’est pas mon cas, je réfléchis trop depuis le début à mon “moi” intérieur. Mais si je ne suis pas à expédier dans un asile, qui suis-je ? Pourquoi cette idée qui s’ancre en moi au fur et à mesure que j’avance, l’idée que j’existe non pas avec mais à côté des autres ? »

Contreparties

6,00

- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans mon livre
0 contributeurs

12,00

- Mon livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans mon livre
0 contributeurs

19,00

- Un exemplaire papier dédicacé de mon livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans mon livre
2 contributeurs

29,00

- Un exemplaire papier dédicacé de mon livre en avant-première
- Mon livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans mon livre
0 contributeurs

45,00

- Un exemplaire papier dédicacé de mon livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir dédicacé au nom de la personne de votre choix
- Mon livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans mon livre
0 contributeurs

75,00

- Un exemplaire numéroté en tirage spécial de mon livre en avant-première dédicacé par moi-même
- Mon livre en format ebook
- Deux exemplaires à offrir dédicacés aux noms des personnes de votre choix
- Votre nom de contributeur dans mon livre
- Un remerciement spécial au contributeur en quatrième de couverture
- Une rencontre avec l'auteur
0 contributeurs
  • Le budget souhaité

    Mon budget idéal serait de 990 €. La publication nécessite de participer à la correction, la mise en page, l’impression et la commercialisation afin que ce travail de création soit le mieux valorisé possible.

    Les participations seront réparties de cette manière :

    – 20 % pour la correction, la mise en page et la création de la couverture ;

    – 55 % pour l’impression.

    – 25 % pour la promotion.

    C’est pourquoi aujourd’hui je fais appel à vous, auteurs, lecteurs, passionnés de lecture !

    Votre soutien me sera précieux et c’est pourquoi je vous propose différentes contreparties en échange de votre aimable soutien.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

Scroll to top