« Le compositeur est une compositrice »

Autrice mélomane et médiocre musicienne amatrice, je me suis longtemps étonnée de ne jamais voir le nom d’une compositrice sur un programme de concert. J’ai donc décidé de prendre les choses en main ; depuis une dizaine d’années, je travaille sur ces femmes musiciennes qui n’ont pu advenir du fait d’une société patriarcale obtuse ou ont été rayées des annales après une carrière couronnée de succès. Après avoir mis en valeur trois talents germaniques, je vous propose aujourd’hui de découvrir des compositrices françaises, dont les œuvres furent reconnues de leur vivant, puis oubliées des interprètes et autres musicologues, et de comprendre les raisons de cet état de fait.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciement et vous recevrez le livre en avant-première !

110,00 de préventes
3 Contributeurs
Préventes :
11.11%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €

Les femmes et les jeunes filles manquent cruellement d’idéaux féminins dans les domaines artistiques, intellectuels ou scientifiques. Pourtant ces référentes existent dans notre histoire ; souvent cachées derrière des hommes célèbres, certaines furent aussi de véritables professionnelles qui s’épanouirent de leur vivant, furent célébrées par leurs pairs et le public, avant de sombrer dans les tréfonds de la mémoire collective.

Venez découvrir le parcours de trois d’entre elles, compositrices talentueuses et novatrices, livrant bataille contre père, mari, confrère ou critique, avec pour seules armes leur art, leur génie et leur énergie à advenir.
Louise Farrenc, Cécile Chaminade et Germaine Tailleferre font partie de nos matrimoine ET patrimoine. Une juste réhabilitation doit leur ouvrir grandes les portes de la renommée universelle et ne plus les abandonner sur le bas-côté de l’histoire de la musique.

Extrait

« Pourtant, personne ne peut nier que derrière bon nombre de grands esprits masculins se sont cachées des femmes tout aussi exceptionnelles : Émilie du Châtelet éblouit Voltaire par l’étendue de son savoir ; elle jongle avec la physique de Newton, qu’elle fut la première à traduire, et les travaux mathématiques de Leibniz la passionnent. Pierre Curie abandonna en 1898 ses explorations sur la piézoélectricité pour collaborer avec son épouse Marie Skłodowska-Curie, récipiendaire de deux prix Nobel, dans ses recherches sur la radioactivité. Sonia Delaunay, immense artiste qui, même reconnue de son vivant, plaça toujours l’œuvre de son mari avant la sienne, pas nécessairement à juste titre. Enfin, Fanny Mendessohn-Hensel, enfant prodige tout autant que son frère cadet et malgré des parents ouverts et dits “éclairés” ne bénéficia jamais des mêmes enseignements que Félix ; de surcroît, celui-ci se fit une joie et un devoir de la détourner d’une carrière de compositrice, ce qui ne retire rien à son propre génie.

Nous en sommes à parler musique, laquelle est l’objet de ce livre ; alors, si je vous demande de me citer des noms de compositeurs ? Ceux de Bach, Beethoven ou Mozart vous viendront aussitôt à l’esprit, auxquels vous rajouterez peut-être dans la foulée Berlioz, Vivaldi et Wagner. Mais si j’évoque des patronymes tels que Bingen, Viardot ou Jacquet de la Guerre ? Objectivement, excepté les musicologues et mélomanes très avertis, vous resterez perplexes et décontenancés. Pourtant, ces dames n’ont démérité en rien.

Au 11e siècle, Hildegarde de Bingen écrivit plus de soixante-dix chants sacrés, ainsi qu’un drame liturgique rassemblant quatre-vingt-deux mélodies. Sous les règnes de Louis XIV et de Louis XV, Élisabeth Jacquet de La Guerre fut fort prisée de madame de Montespan ; la favorite du Roi-Soleil la retint à la cour de Versailles durant quelques années ; on lui doit un des premiers opéras ballets composés par une femme en France et elle fut reconnue comme une novatrice distinguée dans son œuvre pour le clavecin. Fatalement, son cousin Couperin a davantage marqué les mémoires ! »

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
19,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
29,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
45,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
75,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l\'auteur
1 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.