Le jour où commença la troisième guerre

Né en Normandie dans la région rouennaise, j’ai eu le goût des voyages et de l’art de vivre à l’étranger. Résident français au Mexique pendant de nombreuses années. Je partage désormais ma vie entre la France et le reste de l’Europe.

Depuis ma réinstallation en France, je me consacre davantage à l’écriture. Selon mon inspiration, je recherche des thèmes qui mettent en valeur l’humain, la défense des droits des minorités, l’écologie, la défense des principes fondamentaux de l’homme, les causes sensibles de notre société.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

20,00
de préventes sur 1 190,00
1
contributeurs
1.68%
Minimum amount is € Maximum amount is €

Description

L’histoire est basée sur une fiction prise dans un contexte actuel d’événements politiques internationaux qui n’ont pas été pris au hasard, mais sur l’actualité de différents concours de circonstances qui ont lieu dans les états où se précipitent des décisions majeures. Mettant en relief des enjeux portant sur de possibles conflits à venir qui seraient susceptibles de naître et là, la fiction disparaîtrait au profit de la véritable histoire.

Deux familles éloignées géographiquement, l’une d’elles, ayant deux nationalités différentes, se trouvent ainsi emportées dans un conflit auquel ni l’une ni l’autre n’avait prévu l’ampleur. Pour répondre a un besoin de survie, chacune décide de faire un enfant avant de partir sur le champ de bataille. Les maris reviendront-ils de cette funeste tragédie où des millions d’hommes perdront la vie ?

Extrait

« Faut-il recommencer les mêmes gestes dans la fuite ? Fuir toujours. Fuir dans la précaution ou la nécessité. Fuir le danger devant lequel l’homme tressaille est-ce aussi celle de la faiblesse d’une femme ? L’histoire est un éternel recommencement sur lequel il faudra rebondir et nous sommes ceux qui la font. Le peuple juif qui est mien, ses racines sont-elles sur cette terre promise dont on a si souvent parlé ? J’aime ce pays, ces eaux de mer, ces eaux de lac, ce soleil d’orient, cette chaleur qui naît dans le désert et vient mourir dans chaque ruelle de Tel Aviv, de Jérusalem, d’Hébron, de Bethléem, de Tulkarem, d’Haïfa écrivit Yéshua à Joser peu de temps après être promu sergent-chef.

Tu es monté en grade. C’est un signe que le quartier général reconnaît ta bravoure. Je ne sais pas si je suis brave, lui répond-il. Ce que je sais maintenant, c’est qu’elle ne suffira pas ! En face, il y a aussi des soldats valeureux. Eux, ils ont le défaut d’être dans une idéologie religieuse qui fait soulever des fureurs divines et guerrières, qui d’une certaine façon sont aussi des armes puissantes, que nous ne serions pas à combattre aussi facilement avec la technicité qui est la nôtre. Le sang coule sur cette terre et dans ce sang se mêle toutes les passions et les haines que les siècles éteints n’ont jamais pu convaincre la sagesse de s’élever au-dessus des barbaries. 

Pourquoi resterais-tu dans les dangers qui menacent toutes les intégrités la tienne et celle de notre fils ? Lui redit-il dans sa conviction d’anticiper une décision qu’elle connaissait. Il faut penser à votre vie, car tu ne sais pas ce que sont ces gens révoltés par les oppressions que témoigne leur rage. Nous avons peut-être cherché à les enrager lui écrivit-elle. Le monde musulman et le nôtre se sont entremêlés dans l’histoire et ont fini par se séparer.
Nous n’étions pas faits pour accepter l’autre et cette terre, sur laquelle je suis en train de combattre, est mienne et je la défends pour mon fils qui y est né et pour ses enfants qui y naîtront même si je dois y perdre la vie lui répondit-il dans une longue lettre dans laquelle il aurait voulu s’éterniser, mais qu’il termina d’écrire dans l’achèvement de toutes ses certitudes qu’il avait posées à l’encre.
Elle ne voulait pas se réfugier dans des attentismes illusoires et incertains, mais elle ne voulait pas non plus précipiter un départ qui n’avait pas encore une justification d’être. Je suis prise entre des ambivalences qui ne peuvent pas me satisfaire, mais dois-je rester cette femme que la rupture avec son pays se fera dans un déclic dont seule la nature connaît le secret ? Dit-elle à Émile. Comment te sens-tu ? Tu veux dire comment je me sentirais quand mon esprit et mon corps seront associés dans la danse macabre ? L’acceptable et l’inacceptable font cause commune. Cela ne changerait rien de toute manière. C’est irrémédiable. 

Je suis que l’ombre de moi-même. Je serais à l’article de la mort qu’il me restera un désir bref de la vie que je pourrais partager qu’avec moi-même. J’en serais l’unique à en savourer le dernier instant et personne d’autre que moi ne connaîtra sa fin. »

Contreparties

6,00

- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs

14,00

- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs

29,00

- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs

39,00

- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs

69,00

- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs

99,00

- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l'auteur
0 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion.
    C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.
    Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.

Scroll to top