Le sourire des blouses blanches

Passé la soixantaine, rien dans ma vie ne me prédestinait à poser des mots sur des pages blanches, mais la rencontre avec la maladie et la souffrance ont changé cette destinée. Est-ce une thérapie ou l’envie de partager des moments forts et des rencontres, je ne sais toujours pas. Une seule certitude, je dois beaucoup au « monde médical » et si certaines de ses faiblesses apparaissent ici, elles ne cachent en rien ses faces d’humanité et d’assistance.
Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

1 427,00
financé sur 990,00
0
jours restants
58
contributeurs
144.14%
collecté
Projet réussi ! Un grand merci à tous les contributeurs !

Description

Suite à une maladie nosocomiale, un choc septique et une facïite nécrosante, j’ai subi divers désagréments, dont l’amputation d’une grande partie des pieds et des doigts et autres greffes ou lambeaux.
Cette « aventure » involontaire a provoqué un bouleversement personnel et familial. J’ai posé des mots, mes mots sur mes maux. Un récit au quotidien d’un parcours douloureux. Mais, combien sommes-nous à avoir rencontré la maladie, la souffrance, les salles d’opération, les heures de désespérance et celles d’un espoir dans le futur ? Avons-nous tous la chance d’avoir une famille unie et dévouée comme je l’ai eue ?

« Papa, papa, ça y est tu es vivant, Maman vient voir, il ouvre les yeux, il sourit ! »
Oui ma fille, je te souris je suis heureux de te voir, très heureux.
« Papa tu sais où tu es ? »
Je suis couché, des murs blancs, je dois être dans une chambre d’hôpital.
« Je suis dans un hôpital »
« Tu sais où ? »
Si Marielle est ici, je dois être à Nice…
« Je suis à Nice. »
« Il sait, Maman il sait…. Tu sais pourquoi ? »
Là, mes limites sont atteintes, aucune idée.
Comment puis-je me retrouver ici alors que depuis quelque temps je suis agressé en permanence.

J’ai dû recevoir un sale coup qui m’a conduit ici.
« Non. »
« Papa tu as eu un choc septique lié à l’intervention sur le carcinome. Ce choc septique a provoqué une fasciite nécrosante et Fréjus t’a envoyé ici. Tu as les pieds et des doigts nécrosés. »
« J’ai été brûlé et regarde sous mes pieds, il y a des fers. »
« Non, Papa ces nécroses sont dues en grande partie aux injections de noradrénaline. »
« Mais non, on m’a brûlé ! »
« Je t’expliquerai plus tard. »
« Papa, tu nous as fait très peur, Papa on a eu peur de te perdre, Papa je t’aime », elle pleure !
Tout se bouscule dans ma tête. Pourquoi peur de me perdre, quelles sont ces injections, une fasciite ? Qu’est-ce que c’est ?
Odile se penche à présent au-dessus de ma tête. Elle me sourit avec ce sourire que je connais si bien.
« Robert, je t’aime, maintenant ça va aller, tu vas voir, tu vas te battre et ça va aller. »
Il faudra que je lui demande si elle a vendu la maison.
Ça se mélange…
Arnaud et Hélène sont également là. Tous deux sont en larmes, je reconnais des larmes de joie.
« Papa, on t’aime, mais ça va être long, il va te falloir encore du courage, il va encore falloir te battre. »
« Oui, ne te fais pas de souci, je sais faire »
Je ne comprends rien mais j’ai mal.
Ce doit être ça le combat dont ils me parlent.
C’est au tour d’Hélène, elle aussi est en larmes.
« Robert, je suis heureuse, je vous embrasse. »
Gentille, très gentille Hélène, j’ai déjà eu une bise comme celle-ci, il n’y a pas très longtemps mais je ne sais pas dans quelles circonstances.
Je ferme les yeux, je suis fatigué et j’ai mal.
Si je suis ici depuis le jour où j’ai été hospitalisé à Fréjus, c’est que rien ne s’est passé. Les agressions, les brûlures, les déménagements, les brancards et tout le reste, rien n’a existé. Je ne comprends rien, je demanderai plus d’explications.

  • Le budget souhaité

    Mon budget idéal serait de 990 €. La publication nécessite de participer à la correction, la mise en page, l’impression et la commercialisation afin que ce travail de création soit le mieux valorisé possible.

    Les participations seront réparties de cette manière :

    – 20 % pour la correction, la mise en page et la création de la couverture ;

    – 55 % pour l’impression.

    – 25 % pour la promotion.

    C’est pourquoi aujourd’hui je fais appel à vous, auteurs, lecteurs, passionnés de lecture !

    Votre soutien me sera précieux et c’est pourquoi je vous propose différentes contreparties en échange de votre aimable soutien.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

Scroll to top