Le viaduc des corbillards

Je suis un passionné de musique et de voyage et de polars. Il m’a semblé intéressant de pouvoir partager mes rêves et mes coups de cœur. Pourquoi avoir rédigé cette fiction ? D’abord pour l’amour des séries policières, de mes écrivains préférés comme Léo Malet ou encore Didier Daeninckx qui dépeignaient des univers particuliers. Ensuite, la ville de Lyon qui est un immense théâtre, rempli de surprises, qui laisse le libre cours à mon imagination. Y faire cheminer des personnages en décalage paraissait un moyen de sortir de la grisaille habituelle.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

79,00
financé sur 990,00
0
jours restants
4
contributeurs
7.98%
collecté
Minimum amount is € Maximum amount is €

Description

Le viaduc des corbillards, une plongée dans la capitale des Gaules. C’est une nouvelle fois la découverte de lieux insolites, comme la Basilique ou bien encore le cimetière de Loyasse, qui renferment quelques-unes des plus belles sépultures qui font le bonheur des touristes. Celle-ci débutera par la mort d’un jeune homme qui au premier abord ne le destinait pas à avoir une fin tragique. Le monde du jeu qui reste implacable avec de l’argent à profusion qui fait tourner les têtes. Grâce à la persévérance d’un détective hors de commun, Franck Fotrin, l’esprit un peu libertaire et libertin en opposition au commissaire Étienne, un adepte de la réglementation, permet le cheminement des personnages qui les feront évoluer dans différents secteurs de la ville, l’issue sera pour lui une nouvelle fois gratifiante.
« Je n’ai pas encore entamé les marches que j’entends deux claquements qui ressemblent étrangement à des coups de feu. Puis, des hurlements de femmes qui proviennent d’une cinquantaine de mètres de là où je me trouve. Je me précipite pour porter secours dans la mesure du possible, lorsque j’aperçois un type détaler à toute vitesse en direction de la Saône. En une fraction de seconde, je dois faire le choix, aider la personne qui vient de se faire tirer dessus en attendant les secours ou courir derrière le tireur. Je prends mes jambes à mon cou et me met à la poursuite de cet individu dangereux, j’ai le cas échéant de quoi répliquer, mon Glock 23, une assurance vie qui m’a déjà bien aidé. Il a de l’entrainement je ne parviens pas à lui recoller aux baskets, après le pont Bonaparte il descend au métro vieux Lyon, j’arrive essoufflé et arpente les couloirs pour tenter de le retrouver. Au dernier moment, il a changé d’option et c’est dirigé vers le funiculaire. L’ancien nom était « la ficelle des morts » celui-ci est déjà en train de monter que je le vois me faire un doigt d’honneur en signe de victoire. J’attrape le suivant sans trop d’espoir de le retrouver, je doute qu’il puisse m’attendre sur le parvis de la basilique. Quoique se sentant en sécurité il peut certainement reprendre son chemin tranquillement. Malheureusement, je n’ai en mémoire qu’une silhouette, à l’allure athlétique avec un sweat dans le dos le portrait d’une Star de la chanson française et une capuche grise qui lui masque une partie du visage. Cependant, je peux être affirmatif sur le fait qu’il n’a pas de système pileux et qu’il a le teint hâlé, il porte un jean et des baskets. C’est peu pour retrouver quelqu’un surtout dans Fourvière ou les touristes sont toujours très nombreux. J’arrive là-haut avec pas mal de retard et commence mes recherches, les individus en tenue plus ou moins sportive n’étant pas légion. J’ai sur ma gauche la tour métallique de Fourvière, appelée également le phare républicain et sur le trottoir de la montée Nicolas de Lange j’aperçois mon lascar les mains dans les poches. Je me mets à sa poursuite et lorsqu’il se rend compte que je me trouve à ses basques il détale à toute jambe. Il prend sur la gauche en direction du viaduc des corbillards, qui à l’époque actuelle porte le nom de passerelle des quatre vents. Il était jadis une voie de chemin de fer qui servait aux corbillards, depuis le funiculaire de Saint-Paul, jusqu’au cimetière Loyasse via un tramway. Je n’en suis plus très loin, il est déjà bien avancé sur l’édifice maintenant recouvert de bois, lorsque retentissent deux claquements typiques d’un révolver, il vient de se retourner et sans attendre m’envoie deux projectiles. Je tends la main droite pour l’attraper, mais ce que je tiens n’est autre que celle d’une infirmière. J’ouvre les yeux et en place de la Basilique j’ai les lumières d’un plafonnier qui m’éblouissent. Je tente de me redresser, mais une douleur dans l’épaule m’en empêche. Je suis dans un état proche de celui d’une absorption démesurée de rhum, je ne peux réfléchir et lorsque je veux parler mes mots sortent avec une incohérence discordante. En me caressant pour me rassurer elle m’annonce que j’ai été amené aux urgences de l’hôpital de la Croix-Rousse. Avant de sombrer dans un sommeil probablement provoqué pour calmer les douleurs qui ont tendance à se réveiller. J’ai dû rester ainsi pendant quelques heures, je rouvre les yeux et mon esprit semble doucement sortir de ce brouillard comateux artificiel où j’ai été plongé. J’ai le bras gauche immobilisé et quand je passe la main droite sur la tête pour me recoiffer je sens un bandage, je dois avoir une de ces tronches affublées d’un chèche touareg. »

Contreparties

6,00

- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans mon livre
0 contributeurs

12,00

- Mon livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans mon livre
0 contributeurs

19,00

- Un exemplaire papier dédicacé de mon livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans mon livre
4 contributeurs

29,00

- Un exemplaire papier dédicacé de mon livre en avant-première
- Mon livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans mon livre
0 contributeurs

45,00

- Un exemplaire papier dédicacé de mon livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir dédicacé au nom de la personne de votre choix
- Mon livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans mon livre
0 contributeurs

75,00

- Un exemplaire numéroté en tirage spécial de mon livre en avant-première dédicacé par moi-même
- Mon livre en format ebook
- Deux exemplaires à offrir dédicacés aux noms des personnes de votre choix
- Votre nom de contributeur dans mon livre
- Un remerciement spécial au contributeur en quatrième de couverture
- Une rencontre avec l'auteur
0 contributeurs
  • Le budget souhaité

    Mon budget idéal serait de 990 €. La publication nécessite de participer à la correction, la mise en page, l’impression et la commercialisation afin que ce travail de création soit le mieux valorisé possible.

    Les participations seront réparties de cette manière :

    – 20 % pour la correction, la mise en page et la création de la couverture ;

    – 55 % pour l’impression.

    – 25 % pour la promotion.

    C’est pourquoi aujourd’hui je fais appel à vous, auteurs, lecteurs, passionnés de lecture !

    Votre soutien me sera précieux et c’est pourquoi je vous propose différentes contreparties en échange de votre aimable soutien.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

Scroll to top