Les pieds de Marcel

Laurence Hebrard est née en 1970 dans une ville de l’Est de la France. D’origine modeste, elle se sensibilise à la condition humaine depuis sa jeunesse et devient éducatrice spécialisée dans la protection de l’enfance. Elle s’adonne ensuite à sa première passion, la littérature et le spectacle. Elle devient scénariste puis romancière et biographe professionnelle en créant son entreprise, La Belle Plume.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciements et vous recevrez le livre en avant-première, frais de port inclus !

170,00 de préventes
8 Contributeurs
Préventes :
17.17%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €

Je déambulais dans les rues de Metz et je croisais des hommes sans âge, couchés sur des cartons. Des anonymes que nul ne regardait plus. Ils puaient, dérangeaient les passants par leur seule présence ou en demandant une pièce pour se fournir de l’alcool. Un jour, je croisais le regard bleu vif de l’un d’eux. Je le saluais, lui offrit quelques euros. Il me remercia et nous échangions quelques mots banals sur le temps qu’il faisait. Je remarquais, étonnée, son langage soutenu, sa courtoisie naturelle qui trahissait une catégorie sociale sociale élevée.

Je ne le revis jamais.

Alors, je me suis demandé quelle a pu être sa vie avant de devenir un sans-abri parmi les autres, avant d’être des pieds anonymes, abîmés, frigorifiés, hors de notre société, tel les pattes d’un animal qu’on laisse sans remords dormir dehors.

Les pieds de Marcel naîtront de cette furtive rencontre.

Prologue

Marcel contemplait ses pieds et il se remémorait…

Il se souvenait de ses empreintes laissées dans le sable humide, ces traces si nettes, si parfaitement moulées et pourtant si paradoxalement éphémères. Il suffisait d’une vague un peu virulente pour emporter au néant son gros orteil dessiné, planté là, comme sur une toile d’artiste.

Chaque année, quand il vivait chez sa grand-mère, non loin de Deauville, il courait sur le sable pour y offrir ses traces au Dieu de la sculpture. Il se sentait si vivant, si puissant, si immortel. Il était si jeune…

Il savait aujourd’hui que ses pieds ne laisseraient aucune trace, aucune empreinte dans ce monde. Ses pieds faisaient partie de millions d’autres pieds anonymes. Ils ne représentaient rien. Ce qui importait dans le monde était de quoi on était chaussé. Lui, il vivait pieds nus dans la vie, rien qui puisse laisser une trace de lui. La vie emporterait avec elle, telle la mer, les dérisoires preuves de son passage.

À bien regarder ses vieux pieds, il comprit leur solitude. Depuis combien de temps ne s’étaient-ils pas tendrement endormis contre des pieds amoureux, chauds et doux, glissés sous une couette moelleuse ? Il ne se souvenait pas, cela faisait bien trop longtemps.
À bien observer ses pieds, il comprit qu’ils étaient toute sa vie. Depuis combien de temps ne les avait-il pas regardés ? Emmitouflés dans des chaussettes crasseuses, il imaginait l’odeur sous ses ongles noirs et longs qui devait s’en dégager s’il se décidait à retirer ses vieilles chaussures. Ses pauvres pieds abîmés d’avoir trop marché sur des chemins tortueux, difficiles, n’étaient plus que des chairs meurtries que nul ne songerait à soigner.
C’étaient des pattes sales, rien que des pattes, telles celles d’un animal abandonné, devenu agressif d’avoir souffert de trop de coups. Une bête dont personne ne veut plus. Un vieux chien inutile.

Un jour, on viendra emporter son corps, mort de froid ou de beuverie, couché sur son carton, sous sa couverture mitée. On lui lavera les pieds, on lui coupera les ongles, on les fera beaux. On ne sentira plus d’odeur.

Au gros orteil, on lui mettra une étiquette avec inscrit son nom.

Si quelqu’un se souvient de son nom.

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
19,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
6 contributeurs
29,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
45,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
75,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l’auteur
0 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.