Mississippi sans retour – Adrien

Je m’appelle François Flaven, j’ai 53 ans. Je suis originaire de Haute-Savoie (74) et je vis à Lyon depuis 11 ans. Je suis titulaire d’une maîtrise d’Histoire obtenue sous la direction de M. Philippe Jacquin, spécialiste des Indiens d’Amérique du Nord et aujourd’hui, hélas, décédé. Je suis également titulaire d’une maîtrise de cinéma, option scénario, obtenue sous la direction de M. Daniel Serceau.
Fonctionnaire, célibataire et sans enfant, je suis passionné de lecture, d’écriture, de cinéma, de séries télévisées, de golf et de rugby.
J’ai écrit ce roman car le sujet de mon mémoire de maîtrise d’Histoire portait justement sur la Louisiane française. Il me restait donc à romancer mon mémoire de maîtrise en créant quelques personnages de fiction.
Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

135,00
financé sur 990,00
4
contributeurs
13.64%
collecté
Minimum amount is € Maximum amount is €

Description

Il s’agit d’un roman historique qui prend place dans la Louisiane française du 18e siècle ; c’est d’abord un roman d’amour et d’aventure, où l’on retrouve les puissances coloniales française, anglaise et espagnole, leurs intérêts commerciaux et militaires, les coureurs des bois qui vivent à l’indienne, les Indiens de Louisiane, les premiers colons et, bien évidemment, les personnages principaux du roman qui sont Adrien Bienvenue, un jeune bûcheron originaire de Basse-Bretagne ; Marion Rosier, une jeune paysanne bretonne dont Adrien est amoureux ; « Tranchemontagne », un coureur des bois que va rencontrer Adrien ; et Chunkash, un Indien métis, associé de « Tranchemontagne ». Il y a également Jean-Paul Lesueur, lieutenant d’infanterie, envoyé spécial du gouverneur dans les tribus indiennes, Catherine Lesueur, épouse de l’officier et ancienne prostituée ainsi que le chevalier de Bombelle, ami d’Adrien. Puis il y a d’autres personnages comme Tarascon, l’ennemi juré d’Adrien.
2020 est une date importante pour ce roman car un grand nombre d’historiens considèrent que La Nouvelle-Orléans a été bâtie en 1720, il y a donc tout juste 300 ans, date anniversaire. En fait, la ville, capitale de la Louisiane de l’époque, a été bâtie entre 1718-1719 (premiers défrichements) et 1721, mais les premières maisons ont bien vu le jour en 1720.

« — Intéressant… Allez vous autres ! lança le balafré.
Les cinq autres cavaliers l’encerclèrent. Leur façon de bouger trahissait une réelle habitude au combat. Le choc fut aussi brutal que l’affrontement fut bref : deux des hommes avaient plongé dans les jambes d’Adrien, un autre l’avait ceinturé tandis que les deux derniers lui avaient saisi les bras. Après l’avoir projeté violemment au sol, ils le maintenaient fermement sur le dos, une main lui crochetant la gorge.
— Tu es vraiment très fort, remarqua l’homme à la cicatrice, après être descendu de sa monture.
Il s’avança et ramassa la choule.
— Bizarre, dit-il en examinant rapidement l’espèce de balle qui avait la forme d’une grosse poire, mais je ne voudrais surtout pas que tu t’imagines des choses…
Les hommes s’écartèrent d’Adrien qui se remit debout.
— Les gens de ta sorte devraient apprendre à rester à leur place, reprit le balafré.
— La tienne c’est la fange ! cracha l’inconnu en enfilant des gants de cuir.
Adrien ôta sa chemise en partie déchirée. L’homme au visage grêlé fit de même avec son manteau. Adrien ne put réprimer un mouvement de surprise en voyant sa veste. Elle était en peau, magnifiquement décorée de perles et découpée en fines lanières sur les côtés. Ses bottes en cuir marron étaient superbes. Un poignard dans une gaine en peau d’où pendaient deux lacets, décorée de perles bleues et rouges, était fixé à sa cuisse par une lanière de cuir.
L’homme empoigna le bâton que lui tendait l’un de ses hommes. Tournant autour de lui-même, Adrien aperçut l’extrémité d’une branche qui pointait d’un taillis. Tirant d’un coup sec, il s’en saisit, estima rapidement sa solidité puis se mit en position. Il attendait l’assaut.
— Prudent, hein ?! ironisa l’inconnu.
Un premier coup rapide et précis toucha Adrien à la pointe du menton. Le jeune homme tituba. Deuxième coup, cette fois sur l’avant-bras. La douleur l’irradia jusqu’au coude mais il se força à ne rien en laisser paraître. L’homme allait lui casser les os les uns après les autres sans qu’il ne puisse s’y opposer. Son souffle se fit plus court. Insidieuse, accompagnant les haleines bestiales, la peur faisait son office. Il la refoula aussitôt.
Rassemblant son courage, Adrien se jeta en avant mais son attaque rencontra le vide ; coup sec sur la nuque ; goût de terre dans la bouche…
— Toujours conscient, paysan ?
Un autre coup de la sorte et il y laisserait sa peau… »

Contreparties

6,00

- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans mon livre
0 contributeurs

12,00

- Mon livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans mon livre
0 contributeurs

20,00

- Un exemplaire papier dédicacé de mon livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans mon livre
3 contributeurs

29,00

- Un exemplaire papier dédicacé de mon livre en avant-première
- Mon livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans mon livre
0 contributeurs

45,00

- Un exemplaire papier dédicacé de mon livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir dédicacé au nom de la personne de votre choix
- Mon livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans mon livre
0 contributeurs

75,00

- Un exemplaire numéroté en tirage spécial de mon livre en avant-première dédicacé par moi-même
- Mon livre en format ebook
- Deux exemplaires à offrir dédicacés aux noms des personnes de votre choix
- Votre nom de contributeur dans mon livre
- Un remerciement spécial au contributeur en quatrième de couverture
- Une rencontre avec moi
1 contributeurs
  • Le budget souhaité

    Mon budget idéal serait de 990 €. La publication nécessite de participer à la correction, la mise en page, l’impression et la commercialisation afin que ce travail de création soit le mieux valorisé possible.

    Les participations seront réparties de cette manière :

    – 20 % pour la correction, la mise en page et la création de la couverture ;

    – 55 % pour l’impression.

    – 25 % pour la promotion.

    C’est pourquoi aujourd’hui je fais appel à vous, auteurs, lecteurs, passionnés de lecture !

    Votre soutien me sera précieux et c’est pourquoi je vous propose différentes contreparties en échange de votre aimable soutien.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

Scroll to top