VOYAGES AU BOUT DE L’ENNUI

Il y a dix ans, j’ai cessé d’écrire des chansons. Il me semble que dans la vie, il y a un temps pour chaque chose
et pour moi, ce fut celui de passer de la poésie à la prose. Je m’appelle Alain MARCHESSEAU et j’ai exercé la profession d’éducateur spécialisé durant plus de trente ans, dans un internat pour jeunes caractériels délinquants en Dordogne. Je suis aujourd’hui à la retraite.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciement et vous recevrez le livre en avant-première !

6,00 de préventes
1 Contributeur
Préventes :
0.61%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projet(s)

Le futur, on ne le connaît pas. Le présent, il est tellement fugace qu’on ne saurait le fixer. Il n’y a donc que le passé qui existe. (Ou plutôt qui a existé !) J’ai donc fait un plongeon de quelques décennies dans ce qu’à été ma vie. Evidemment, je n’ai retenu que ce qui avait un intérêt pour moi. Je vous convie donc à des « voyages » en ma compagnie avec des surprises, des joies et des déceptions. La dernière histoire est celle de ma mère. Sur mon conseil, elle avait accepté de raconter sa vie, pour échapper un peu à la solitude qui fut sienne durant dix sept ans, après le décès de mon père. Elle nous a quitté depuis douze ans. Pour celles et ceux qui ont envie de m’accompagner dans la création de ce livre, n’hésitez plus. Venez avec moi dans cette aventure et vous découvrirez comment on se retrouve devant une caméra de TV par hasard, comment on rencontre des célébrités, comment on oublie l’inoubliable… N’hésitez plus !

Extrait

Il est vrai que la plupart de nos samedis soir, étaient consacrés à des sorties festives et que, sans être des danseurs émérites, nous fréquentions les bals et dancings avec une certaine assiduité. Mais il faut dire également que ces lieux étaient les meilleurs endroits pour rencontrer des représentantes de la gent féminine.

Il n’était pas nécessaire d’être un grand danseur pour s’essayer au « slow ».

Comme le confiait un écrivain de l’époque, Frédéric DARD, pour ne pas le nommer, « le slow, ça ne se danse pas, ça se masse ! », ce qui était tout un programme !!

En fait, la danse était une occasion de tâter sur pièce sa partenaire et ceci avec une réelle complicité de la demoiselle ( normalement…) Pour certains, c’était l’occasion d’un accomplissement sexuel, mais ceux-là n’étaient pas nombreux… Beaucoup restaient sur leur faim !

Ceux qui savaient réellement danser n’avaient aucun mal à trouver une partenaire et en plus, ils bénéficiaient de beaucoup d’espace pour s’exprimer.

Quand venait l’heure du « slow », c’était le défilé du 14 juillet. Tous les unijambistes de la danse tentaient leur chance et ils étaient légions ! Prenait place alors une longue et interminable file de blaireaux avec leur litanie, qui se limitait à ces paroles : « vous dansez ? » et qui recevaient comme réponse, « Non, merci. »

Mis à part les petites nigaudes qui vous refusaient parce que leur voisine de banc vous avait refusé, et qu’elle se sentaient obligées de faire pareil vous n’aviez en principe pas de difficulté à trouver une cavalière .

Forcément, l’espace vital était terriblement réduit sur la piste, compte tenu du nombre de couples , mais cela n’était au fond pas gênant. Chacun serrait étroitement sa chacune et tout le monde était content.

Evidemment, pour créer plus d’intimité, l’éclairage était réduit au maximum. Certains en profitaient pour donner libre cours à leur imagination, une main sur l’épaule, au début, puis sur la hanche quand on sent que la demoiselle paraît bien disposée et enfin sur la fesse, quand on a la situation bien en main…
Le « slow », c’était la porte ouverte à toutes les privautés, aux paroles les plus folles ou… Aux paires de claques retentissantes !!

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
19,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
29,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
45,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
75,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l\'auteur
0 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.