Aux dernières nouvelles – compilées par Jean Mehl

Enseignant pendant 40 ans, en France et à l’étranger, j’ai passionnément développé les publications scolaires et encouragé, dans ma classe, toutes les formes d’expression écrite.
Récemment à la retraite, je suis devenu mon propre élève…

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciement et vous recevrez le livre en avant-première !

533,00 de préventes
21 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
53.84%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
Par Jean Mehl
1 Projet(s)
Extrait validé 1-15

Est-ce un recueil de nouvelles qui s’étalent de 1940 avec les affres de la collaboration, jusqu’à 2020 et les contraintes d’une pandémie ?
Est-ce un roman où chaque nouvelle a droit au chapitre ?
Serait-ce un travail à la hauteur d’un conte (que se raconte l’auteur) ou un essai, sur le suicide, la folie, la lumière, qui a besoin de vous pour être transformé ?
Quel est cet écrivain, paré d’une admiration sans bornes, compagnon de route fracassé, qui transparaît à chaque page et qui jamais n’apparaît ?

Qui dit enquête ne dit pas toujours roman policier, mais souvent recherche d’identité.
Voilà les fils à tirer pour démêler « l’envers de l’endroit » et séparer le bon grain du livre vrai, et voilà pourquoi le pseudo peut vous intriguer : Jean Mehl est-il un mystificateur ?

Extraits de « Divorces »

… Soudain les yeux du vieil homme pétillèrent de nouveau. Survolant une forêt de chênes verts, le héron, après un détour prudent, s’était réinstallé à moins de cinquante mètres. D’un index sur la bouche, il lui intima gentiment un silence de connivence. Quelques minutes passèrent qu’il mit à profit, avec un petit crayon de bois, pour terminer une esquisse. On y voyait sur une presqu’île herbacée un renard scruter, à l’horizon liquide, une barque qu’un enfant éloignait en manœuvrant une perche. Au premier plan du dessin, se désintéressant du reste, apparaissait sous les traits de crayon, le héron. Il tenait dans son bec un petit barbeau truité…
C’était la première fois qu’elle prenait le temps d’apprivoiser ce nouveau territoire de l’arrière-pays du Luberon. Elle s’imprégnait, malgré l’hiver, des senteurs de la Provence et de la poussière du chemin qui semblait consteller la lumière transparente. Lumière concédée par un soleil déclinant qui allongeait les ombres comme elle ses pas…

Elle foulait une terre qu’elle se mit à pétrir avec ses mains de citadine. Des mains habituées à l’encre noire alors que les ocres méridionales étaient si chaudes et lumineuses, habituées à la craie blanche aussi stridente sur un tableau noir que les massifs de calcaire et de marne qui l’entouraient étaient silencieux. Ces divorces permanents entre ombre et lumière, artifice et pulsions, mensonges et clarté, soumissions et réactions, étaient autant de fausses notes dont elle ne voulait plus…

  • Les étapes de création

    Je vous propose d'être acteur de la naissance de mon livre en m'aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciement et vous recevrez le livre en avant-première !