Boulevard Exelmans

Passionné de Littérature, de Physique, j’ai toujours eu le goût de l’écriture. « La littérature, si elle ne permet pas de marcher, elle permet de respirer », a écrit Roland Barthes. C’est à une « respiration » que j’invite le lecteur, à pénétrer dans une ambiance, à un voyage littéraire.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance de cet ouvrage en devenant partenaire de sa création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

1 203,00 de préventes
31 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
121.5%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
3 Projet(s)

Description

Ce récit, mettant en scène quatre personnages principaux, deux hommes et deux femmes, est une promenade intemporelle, une analyse de comportements, de sentiments, de goûts, la description d’une interaction subtile ou passions et libertés se mêlent. Le lecteur se verra dans les lieux, les situations, se sentira part de chacun des personnages, éclairé par les références intemporelles des grands Philosophes et écrivains. C’est ainsi à un voyage que l’auteur invite, du Boulevard Exelmans à Paris à la Toscane, du merveilleux Portugal aux frondaisons de la forêt de Tronçais en Bourbonnais. Voyage, mais aussi thérapie littéraire hors des modes, confrontant aussi la Science et le monde des humains, la réflexion sur le « temps », autant que l’esthétique des jardins italiens ou l’Équitation Classique.

Extrait :
« Les nuages opacifiaient maintenant le ciel au-delà de la fenêtre. Elle se sentait bien dans son cocon, chaud et sentant un peu son parfum et celui des livres, qui envahissaient tout. Chacun d’eux était un peu sa chose, empli de marques de couleur, leur auteur devenu quelque peu un ami, un partenaire, un confident ; le nom du donateur inscrit sur la première page rappelait quelque ami parti, quelque parent disparu, quelque relation oubliée. Tel était son univers de pensée, de calme retrouvé, de plaisir ineffable, une vie ailleurs, dans un monde d’idées, d’aventures, de récits, de mots, de cartes, de dessins, tout ce qui faisait son équilibre. Dans sa vie, au-dehors, elle se savait belle, élégante, souriante, elle plaisait et appréciait l’admiration qu’elle sentait autour d’elle ; elle captait alors l’attention sur ce qu’elle disait, à un auditoire souvent beaucoup plus âgé, qu’elle savait traiter avec une aisance déférente et parfois connivence.
Bernard l’encourageait dans ce jeu de subtile captation mais surtout efficace. Dans un monde où la rationalité n’était que l’apanage de quelques-uns, où le dynamisme n’était pas fréquent, les entreprises empêtrées dans les processus et la routine, le reste de la population souvent englué dans les fausses nouvelles, l’à peu près, la recherche du confort sous tous ses aspects, les êtres d’exception étaient rareté, toujours en décalage. Pour cela elle se sentait souvent seule, dans ce qu’elle entreprenait avec enthousiasme, consciente d’être contrainte de “tirer” les autres, de les secouer, les amener à agir.
Les ombres du passé la poussaient en-avant, ainsi qu’un mur mobile constitué des moellons de son histoire, même si celle-ci était courte. Ces fantômes s’agitaient parfois dans son esprit, troublé par un reflet, une parole, un air de musique. C’était une force, celle de l’expérience multiforme, d’idées, de paroles, d’actes, de faits. Chaque soir en s’endormant, elle ressentait cette poussée, celle de la vie.

Délabyrinther ses sentiments est difficile. Laura se sentait gênée par les attentions manifestées par Bernard, trouver la bonne distance était chose délicate, clarifier son ressenti trop ardu au moment présent. »

  • Le budget souhaité

    Mon budget idéal serait de 990 €. La publication nécessite de participer à la correction, la mise en page, l’impression et la commercialisation afin que ce travail de création soit le mieux valorisé possible. Les participations seront réparties de cette manière : – 20 % pour la correction, la mise en page et la création de la couverture ; – 55 % pour l’impression. – 25 % pour la promotion. C’est pourquoi aujourd’hui je fais appel à vous, auteurs, lecteurs, passionnés de lecture ! Votre soutien me sera précieux et c’est pourquoi je vous propose différentes contreparties en échange de votre aimable soutien.