Château du Vivier en Brie, histoire d’un palais royal

par Gaëtan Delbarre

Je m’appelle Gaëtan Delbarre (de Sainte Maxence) et je suis issu d’une vieille famille du nord de la France. À l’âge de 16 ans, j’effectuais mes premières visites guidées.

J’ai écrit ce livre afin de lancer de nouvelles bases pour l’histoire du château royal du Vivier en Brie, j’ai voulu que ce livre soit une référence pour les futurs chercheurs.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

29 contributeurs

894,00

de préventes sur 1 490,00
60%

0

Jours avant lancement
Extrait 1-13 (3)

 

Mon projet tient en à peu près 200 pages, l’histoire du château royal du Vivier en Brie, maison de campagne des rois de France.

Ce livre, qui raconte l’histoire des vestiges du château royal du Viver en Brie, vous apprendra une page importante et oubliée de l’histoire de France.
Délaissés et abandonnés, ces vestiges ont tant à nous raconter si seulement on se donne la peine de les écouter.

Philipe le Bel, Charles V, Louis XIV, Victor Hugo, autant de noms qui raisonnent encore dans les pierres de cet aïeul de Versailles, et contemporain du vieux Louvre, de Fontainebleau et ce père de Vincennes.

Extrait

« Les sorties des livres d’Allan Kardec : le livre des esprits en 1857 et le livre des médiums en 1861, donneront un nouvel intérêt à cette tour, dans un siècle qui ne parle que de fantômes.

C’est alors que seront organisées des séances de spiritisme dans l’ancienne salle d’armes, et que sera dessiné au sol un motif destiné à protéger les participants du mauvais œil. Les adeptes du spiritisme fréquentent le Vivier pour parler aux rois de France, pour les interroger, connaître leurs secrets et en particulier, les cachettes où ils ont enfoui leurs trésors.

On évoquera alors un cavalier fou, tournant autour de l’arbre de la cour sur son cheval, criant de désespoir à la recherche de son trésor perdu, ou encore d’un moine maudit qui viendrait hanter les lieux la nuit… »

 


Contreparties
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.