Comme l’Or par le Feu

par Emmanuel Carlebach

Aleksandar Petrov (1938 -), l’auteur du roman Comme l’Or par le Feu (éd.1998,2002,2009) publié ici dans sa traduction française, est une figure marquante de la littérature serbe de la deuxième moitié du XXème siècle. Sa carrière d’écrivain, poète et prosateur, et aussi de professeur universitaire, s’est déployée dans des milieux nombreux et divers – par lesquels ce roman promène le lecteur – de Belgrade à Pittsburgh, de Paris à Sarajevo. De ses écrits, traduits en des dizaines de langues, le public francophone avait déjà pu découvrir voici quelques années (2010) le recueil de poésies Le Cinquième Point Cardinal, traduction de M. Bunjevac, préface de Pierre Faye.

Nous faisons aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Nous vous proposons de contribuer à la parution de ce livre et de devenir des partenaires de sa publication en français. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

36 contributeurs

993,00

de préventes sur 990,00
100%

Projet terminé
, France

Moi-même, Emmanuel Carlebach, le traducteur de Comme l’Or par le Feu, ai également roulé ma bosse, depuis le milieu du siècle dernier, dans des pays et milieux très divers comme traducteur de l’allemand, de l’anglais, de l’hébreu, du serbo-croate… Traduit de cette même langue, j’ai précédemment fait paraître un gros volume de Krinka Vidaković sur les Juifs espagnols dans l’ancienne Yougoslavie. Ainsi, mais non moins par mes séjours successifs, j’ai aussi eu l’occasion de connaître de près les univers dans lesquels nous emmène le roman d’Aleksandar Petrov.

 

Autour des avatars sur plusieurs générations d’une famille séfarade de Sarajevo depuis l’époque de l’Autriche-Hongrie et de l’Empire ottoman, l’auteur, lui-même né en Yougoslavie dans une famille d’officiers blancs émigrée à la suite de la Révolution russe, interroge en poète le destin de son héros yougo-balkanique collectif, incarné ici par des personnages serbes, juifs ou russes.
Au fil des tribulations du narrateur et de ses personnages, nous visitons Istanbul, Sarajevo, Paris, Belgrade, l’Inde, les Etats-Unis… Nous voyons se mondialiser, avant la lettre, les gens des Balkans tandis que le monde va se balkanisant… Une plongée sans pareille, par la voie romanesque et poétique, avec d’émouvantes histoires d’amour, dans ce qu’a été l’univers yougoslave multiculturel, comme on dit désormais…

Voici les premières lignes du livre, traduites en français :

« Il est une ville au confluent de deux grands fleuves. Un garçon aux cheveux d’or vivait dans cette ville.

Vous voyez, cette histoire commence comme un conte. Ce n’est pas comme ça qu’elle va finir… »

 


Contreparties
  • Budget souhaité

    Mon budget idéal serait de 990 €. La publication nécessite de participer à la correction, la mise en page, l’impression et la commercialisation afin que ce travail de création soit le mieux valorisé possible. Les participations seront réparties de cette manière : – 20 % pour la correction, la mise en page et la création de la couverture ; – 55 % pour l’impression. – 25 % pour la promotion. C’est pourquoi aujourd’hui je fais appel à vous, auteurs, lecteurs, passionnés de lecture ! Votre soutien me sera précieux et c’est pourquoi je vous propose différentes contreparties en échange de votre aimable soutien.