Des regards qui rayonnent

par Joël Jézégou

Je suis un jeune retraité curieux de tout, j’aime surtout les plaisirs simples de la nature. J’aime écrire et j’ai commencé par raconter des souvenirs d’enfance, des récits destinés à mes proches. Ce recueil de nouvelles est une suite logique de ce travail, ou plutôt de ce plaisir d’écrire, et je pense qu’il peut être apprécié par beaucoup plus de lecteurs que le cercle familial.
Les personnages de ces fictions décident de prendre leurs destins en main, ils veulent rebondir, trouver l’âme sœur, rencontrer les bonnes personnes ou même changer d’existence. Il y a sans doute un côté naïf, idéaliste, mais pourquoi vivre une existence compliquée quand la vie peut être si belle, même dans la simplicité ?

Je fais appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance de cet ouvrage en devenant partenaire de sa création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première.

17 contributeurs

392,00

de préventes sur 990,00
40%

Projet terminé

Ces trois nouvelles ont pour points communs la rencontre et le regard. Ces regards qui souvent connectent les personnes, d’où le titre Des regards qui rayonnent.
La première nouvelle, Le journal d’Olivia, raconte le rendez-vous manqué de deux quarantenaires à la recherche de l’âme sœur. La rencontre aura lieu grâce au journal intime d’Olivia.
La seconde, Les beaux yeux d’Isaline, est presque un petit roman où se mêlent amitié, aventure, musique et amour. L’histoire d’un marin au long cours qui arrête sa carrière pour se rapprocher de sa mère malade. Ce récit vous fera naviguer dans les eaux morbihannaises, vous ferez une petite visite surprenante dans une chapelle oubliée pour y trouver… à vous de le découvrir !
La troisième nouvelle, Ton regard sur moi, est largement inspirée de la vie de sainte Thérèse de Lisieux.


Extraits

Le journal d’Olivia
Ce qu’elle voit surtout ce sont les yeux du jeune homme assis en face de cette femme, la main posée sur la sienne. Il a des yeux qui la regardent comme jamais aucun homme ne l’a regardée, elle, l’invisible Olivia. Elle se met à la place de la jeune femme et elle l’envie.

Les beaux yeux d’Isaline

Penché près de l’eau, Léon crut entendre un chant au loin. Il se redressa et entendit plus nettement une voix très douce qui venait de la chapelle. Intrigué, il remonta la prairie en pente et contourna l’édifice. Arrivé devant la porte, il hésita un instant avant de l’ouvrir. Respectant les lieux il ordonna à son épagneul de l’attendre là, joignant le geste à la parole.
— Coucher Mirfak. Pas bouger. Tu m’attends là.
Léon ouvrit la porte, juste de quoi se faufiler, craignant de la faire grincer pour ne pas déranger la chanteuse. Il resta un instant bouche bée, la chanson était si belle et ce n’était pas une mais deux femmes qu’il vit à droite du chœur. Il se fondit à pas de loup près d’un pilier, discret, conscient d’être le témoin unique et privilégié d’un magnifique spectacle. Il y avait à quelques mètres de lui une belle femme à la voix magnifique, envoûtante. Elle avait de longs cheveux auburn, ondulés, un visage gracieux. Les yeux fermés, elle était concentrée, elle vivait sa chanson. Un moment elle arrêta son chant à la fin d’un couplet et un solo de guitare prolongea la mélodie. Le moment était magique. Léon se décala légèrement pour mieux voir la guitariste. Il tomba tout de suite sous le charme. Elle était si belle, les cheveux courts, des yeux magnifiques. Un reflet de lumière provenant d’un vitrail illumina, comme par magie, l’endroit où se trouvaient les deux femmes. La chanteuse se remit à chanter le dernier couplet reprit en chœur par sa partenaire à la guitare. Et en plus elle chante comme un ange se dit Léon qui connaissait bien cette chanson de Dan Ar Braz.

Ton regard sur moi
Pauline décida de se promener au hasard, en pleine campagne du pays d’Auge. Très vite elle fut sur un nuage, apaisée, emplie de béatitude. Elle resta un moment dans une clairière paisible et médita, pensant très fort à ses poèmes préférés de Thérèse.


Contreparties
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.