Ekena, l’enfant de l’amour

Je suis Joéline Andriana, docteure en psychologie. J’écris sous le pseudonyme Andy Marks-Amstrong.
Ce livre est mon cinquième roman. Mon désir est de partager des émotions fortes, de mettre en avant la relation d’amour sous toutes ses formes. C’est l’histoire de personnages croisés, l’interaction entre eux tissée par les émotions, un récit sur trois générations des années 70 à aujourd’hui et les transmissions d’une génération à l’autre. La politique de chacun des pays cités est quelque peu décrite : Madagascar, France, Maroc et Hollande.
En participant à la création de ce livre, vous participerez au combat universel de recherche de la liberté d’être et d’exister, la liberté de désirer et de devenir qui on veut. La liberté d’empathie et de bienveillance à travers les émotions et leur ressenti, leur analyse, leur compréhension, et leur acceptation. L’amour sous toutes ses formes est décrit avec précision à travers toutes les intimités. L’amour filial, l’amour fraternel, l’amour amical, l’amour amoureux remplissent ces pages avec ardeur et passion.
Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

Crédit photos de l'auteur : Simon Abiker

1 031,00
financé sur 990,00
0
jours restants
33
contributeurs
104.14%
collecté
Projet réussi ! Un grand merci à tous les contributeurs !

Description

C’est l’histoire de cinq personnages principaux Ekena, celle qu’on accepte, Nirina, son père adoptif, Valéry, son premier amour, Ermel son plus grand amour, et Rose sa fille, son trésor occupe une place prépondérante. Ekena cherche à déjouer son destin et tombe dans le piège de la répétition des schémas. Elle naît dans des conditions atroces dans un pays d’Afrique où la politique est peu enviable : Madagascar. Nirina, trouve l’amour de sa vie en traversant un désert affectif et en tentant de rester fidèle à ses valeurs. Valéry est le personnage pusillanime par excellence. Ermel vit en France et décrypte sa politique liée à ses penchants pour les hommes, pour Karim en particulier. Et enfin Rose, fille d’Ekena, et fille d’aujourd’hui symbolise toute cette liberté incarnée par ses parents. La rencontre avec Aart révèle la politique hollandaise et son histoire dans sa relation avec la sexualité.

« 1974, le 1er janvier, j’apparais dans la vie de ma mère et de mes quatre sœurs. Je nais au Centre hospitalier de Soavinandriana, à Tananarive. La politique malgache est en pleine mutation. Tout semble instable dans ce pays, alors que la population se révolte, elle est également encline à faire la fête. Elle chante et danse sous le rythme de la révolution. Les sourires et les rires sont légion dans ce pays en guerre perpétuelle. Les Français exercent une domination administrative, militaire, économique et culturelle sur cette grande île depuis 1959. Les étudiants se rebellent en 1972, les lycéens appuient le mouvement, et le monde ouvrier de la province de Tananarive aboutit à la chute du régime qui était sous la présidence de Philibert Tsiranana. Un général prend le pouvoir, le chef d’état-major se voit confier les rênes du pouvoir, par les hommes de la rue, il paraît. Je n’aurais jamais pensé libérer mon pays avec la grâce des militaires en place. Militaires déjà sous influence du pouvoir en place, et avides de puissance et de suprématie. J’aurais été étonnée de la tournure des événements. Le tournant bizarre qui se veut un tournant plein d’espoir n’interpelle personne. Il semble logique que l’armée déjà en place s’accapare l’hégémonie de ce qui reste de l’État le plus pauvre de l’Afrique et du monde en son entier. Le peuple s’insurge contre les outrages d’un autre pays, bien plus petit en superficie que leur nation, et il n’a d’autres moyens de le faire qu’avec la complicité des hommes qui détiennent les armes et les possibilités d’une violence meurtrière. Des hommes qui restent des hommes, mais des assassins en devenir en possession des mitraillettes et des canons. Des hommes qui demeurent des hommes avec leurs penchants alcooliques et pervers. Quoi de mieux que d’exister en perpétuant des guerres et des batailles dont d’aucuns se fichent.

Le malgache lambda se fout littéralement de savoir qui est au pouvoir, il se préoccupe de vivre au mieux au quotidien. Il souhaite juste suivre une routine qui ne pourrait que le rassurer dans sa sécurité intérieure. Créer des conflits pour l’indépendance alors que la population se nourrit à sa faim, que les écrivains et les artistes sont libres de créer. Il n’y a que ceux qui s’ennuient de ne pas détenir de tels talents et d’ambitions personnelles qui s’échinent à tout mettre en œuvre pour posséder un territoire, toute une nation. »

 

  • Le budget souhaité

    Mon budget idéal serait de 990 €. La publication nécessite de participer à la correction, la mise en page, l’impression et la commercialisation afin que ce travail de création soit le mieux valorisé possible.

    Les participations seront réparties de cette manière :

    – 20 % pour la correction, la mise en page et la création de la couverture ;

    – 55 % pour l’impression.

    – 25 % pour la promotion.

    C’est pourquoi aujourd’hui je fais appel à vous, auteurs, lecteurs, passionnés de lecture !

    Votre soutien me sera précieux et c’est pourquoi je vous propose différentes contreparties en échange de votre aimable soutien.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

Scroll to top