HÉRITAGE : L’héritière qui ne voulait pas l’être

J’appartiens à la plus jeune des générations née sous la quatrième République. Autodidacte, auteur d’un ouvrage publié chez Édilivre, d’un roman chez Vérone et d’un guide des noms des rues de la ville où j’habite, je me suis fait contaminer par l’écriture. J’aurais dû m’y préparer, déjà à l’école, c’était en rédaction que j’avais mes meilleures notes.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciement et vous recevrez le livre en avant-première !

139,00 de préventes
6 Contributeurs
Préventes :
14.04%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projet(s)

Héritage n’est pas un polar comme les autres, il ne se borne pas à une enquête et à un affrontement entre gentils et méchants. Il fait intervenir des gens ordinaires avec leurs problèmes. Ce sont même eux les principaux protagonistes : Adrien qui se recycle après un licenciement ; Sarah qui s’interroge sur la séparation d’avec son mari ; Daphné qui remet en question la jeune fille qu’elle était et d’autres, comme Cheyenne qui doute de ses choix. Ils influenceront durablement bon nombre de personnages. Une des originalités tient également dans le fait que certaines actions sont décrites à travers la perception des objets : peu de personnes ont lu le bilan d’une fusillade par le biais d’un véhicule utilitaire et d’une Saxo. L’humour et les réflexions plus graves parsèment le récit. Et puis, il y a le mystère qui entoure cette histoire, car derrière ces meurtres et ces disparitions, quelque chose de sournois veille.

Extrait

Le fauteuil conservait dans son cuir une mémoire qui lui rappela que le vieil homme avait été heureux, que la disparition de sa femme avait assombri ce bonheur, certes, mais les pleurs d’alors furent compensés par une espèce de fierté, un sentiment plus fort que le chagrin, celui d’avoir offert une vie longue et heureuse à son épouse. L’homme avait cessé ses larmes et de ses yeux humides, avait fixé le plafond. Il avait repensé à ces longues années de bonheur partagé. La vie du couple avait toujours été, quelles que soient les épreuves, empreinte de joie et de gaieté que rien n’avait pu entacher. Ils avaient eu de la chance de vivre un tel amour. Mais la chance était une amie tant que sa femme était là, maintenant qu’il était seul, elle semblait vouloir se venger d’un trop-perçu de bonheur. Comme s’il avait eu plus que sa dose et qu’il était grand temps de passer à la caisse.

Pourquoi n’était-il pas parti plus tôt ? Pourquoi avait-il attendu d’être aussi vieux pour vivre ça ? Il se maudit de n’être qu’un vieillard rabougrit et grincheux. Grincheux, il l’était depuis longtemps, mais un grincheux au cœur tendre dont sa femme se moquait gentiment et qui le faisait bougonner en souriant. Sa fille aussi le taquinait et obtenait toujours ce qu’elle voulait de lui : la chipie ! Elle avait passé le flambeau à ses enfants surtout à sa fille, tout le portrait de sa mère et de sa grand-mère. Il fallait qu’il la protège, elle était menacée. Ce sera sans doute sa dernière action, mais la seule qui pourra lui apporter un peu de réconfort. Mais comment ? La police ! Non, cela faisait longtemps qu’il avait appris qu’elle ferait plus de mal que de bien ! Il y avait les personnes qui comme lui savaient, mais que pourraient-elles faire de plus ? Non, il lui fallait quelqu’un de nouveau, en qui il pourrait avoir confiance et ensuite, l’avertir du danger puis le convaincre. Peut-être cet importun, ce… comment s’appelle-t-il déjà ? Il avait mis sa carte quelque part. Ah, cette fichue mémoire ! Aussi traîtresse que la chance. Il n’allait pas laisser faire sans réagir. Il avait vécu trop longtemps et avait vu les deux êtres qu’il chérissait le plus disparaître. Trop tard pour le gendre et le petit-fils, mais il lui restait sa petite-fille à sauver. Il se jura de ne pas s’en aller avant d’avoir fait le nécessaire pour la protéger.

« Bon sang ! Elle est où cette fichue carte ? »

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
22,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
4 contributeurs
29,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
45,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
75,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l\'auteur
0 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.