Journalistes, brisez vos ‘’menottes de l’esprit’’

Journaliste et syndicaliste pendant plus de 40 ans, j’ai pu observer les mutations de la profession et du traitement de l’information. Ce livre établit un constat de la situation des médias, de l’information qu’ils traitent et esquisse des pistes de réflexion pour l’avenir.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Vous recevrez le livre en avant-première !

1 048,00
de préventes sur 990,00
0
jours restants
40
contributeurs
105.86%
Projet réussi ! Un grand merci à tous les contributeurs !

Description

Extrait 1-13 (1)

 

Libérer l'informationLes principaux médias écrits et audiovisuels sont désormais entre les mains de quelques grands groupes industriels de la communication et de la culture. Ils ont modifié à la fois les entreprises de médias et le processus de fabrique d’une information donnant une vision du monde unique et néolibérale.

Les journalistes sont de plus en plus précaires et (mal) rémunérés pour fournir des contenus à des rédactions où les permanents se transforment en simples assembleurs. L’état des lieux est amer ; mais le système médiatique se heurte à des résistances. Les journalistes tentent de se libérer des contraintes qui pèsent sur leurs pratiques et leurs principes professionnels. Cet essai esquisse des solutions pour reconquérir une information citoyenne.

 

ExtraitInformations sous contrôle

« L’information est un service public et un bien commun. Comment ne pas être affligé en observant la poursuite des concentrations des médias, mais aussi la vacuité dans laquelle s’enfoncent information et champ journalistique ?

Service public, alors qu’ils ne sont plus que quelques-uns à contrôler aujourd’hui les médias de masse ? La crise qui secoue le système capitaliste s’appuie sur les plus fidèles et farouches gardiens de la pensée néolibérale : Niel (dont l’appétit est insatiable), Drahi, Bolloré (encore plus vorace), Bouygues, Kretinsky, Dassault, Arnault ont été promus gardiens en chef. Leur fidélité leur ouvre les portes des grandes banques pour se voir accorder les lignes de crédit nécessaires à leurs affaires.

Au nom de la préservation de leurs affaires, ils se croient investis d’un droit naturel de confiscation des moyens d’information.
On le vérifie à chaque crise, quand le système vacille, les néolibéraux font appel aux riches comme Napoléon faisait appel aux grognards ! Triste spectacle d’une démocratie en lambeaux à force d’atteintes à l’État social. »

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion.
    C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.
    Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.

Scroll to top