La bûche

Un samedi matin pendant que nous buvions un café, mon ami Georges me raconte sa jeunesse lorsqu’il était styliste chez les grands couturiers parisien, et oh surprise ! A la fin de la matinée, il me dit :
– Voilà ton prochain roman !

J’ai uni les Seguin et les Scarpa par une alliance pour le meilleur et pour le pire, destin qui a débuté en 1842, lors d’un accident de locomotive. Seul Angelo, un bébé de un an survivra. Il faudra attendre 1969 pour qu’Angelo applique la loi du talion.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance de cet ouvrage en devenant partenaire de sa création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

1 092,00 de préventes
41 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
110.3%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
1 Projets | 0 Projets favoris

Description

Angelo un bébé de un an, perd ses parents en 1842, mais son destin ne s’arrête pas là.

Mes croyances d’une vie après la mort, m’ont poussées à le faire vivre sur plusieurs périodes, toujours dans la même lignée généalogique car je voulais qu’il fasse ressurgir les fantômes du passé jusqu’en 1969, date à laquelle la croisée des destins des Scarpa et des Seguin se rencontre.

 

 

Il m’importait que leur trèfle à quatre feuilles : la bûche, transmise de génération en génération, leur rappelle qu’ils ont un devoir de mémoire : perpétuer leur héritage familiale qu’est le métier de la haute-couture.
J’ai jonglé entre deux mondes, où mes personnages sont liés par une corde à triple nœud, où chacun ne peut évoluer sans l’autre, tentant de raccommoder un passé dont les stigmates ne cessent de s’ouvrir.

Mon roman s’adresse aux lecteurs friands d’authentique, qui désirent suivre la saga des Séguin et des Scarpa, ressuscitant l’époque des années folles, retrouver l’ambiance d’un « Paris est une fête » , avec des artistes que j’aurais aimée rencontrer. Je ne connaissais l’univers de la mode qu’à travers les magasines people, ne sachant
pas vraiment comment le monde de la mode s’est imposé dans celui de l’art.

 

Extrait : 

Paolo sort de sa poche une boulette de tissu ficelée, et la tend à son fils.
— C’est quoi ?
— Une bûche.
— Et, c’est quoi une bûche ?
— La bûche, dans la haute couture, c’était les chutes de tissus d’un vêtement confectionné spécialement pour une cliente, qu’on lui remettait à l’achat, elle servait à raccommoder une partie du vêtement déchiré, ou un accroc. Celle-ci appartenait à ton arrière-grand-mère : Ella Scarpa. Elle représente les chutes d’une coupe d’un tailleur, de la couleur qu’elle avait lancée. Elle en a fait son porte-bonheur. Elle m’a fait l’honneur de
me le transmettre et à mon tour, je te l’offre. C’est la signature des Scarpa.

Paolo tend le rouleau de tissu.
— C’est comme un testament. La bûche est sacrée, elle est l’héritage d’un savoir. Pour moi, elle raccommode notre histoire, nos déchirures.
— Merci !

Sans la regarder, Giovanni prend la bûche et la fourre dans sa poche.
— Maintenant, je peux faire mon vœu.

Paolo ferme les yeux, tourne le dos à la fontaine, et jette sa pièce par-dessus l’épaule.
— À toi maintenant, de faire le tien.

Giovanni ferme les yeux, tourne le dos à la fontaine, jette sa pièce par-dessus l’épaule,
comme papa.
— Bon, on y va maintenant ?
— Ouais !

Son vœu, il le garde bien en secret. On ne sait jamais.

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.