La Chatte à Puces… au Village du Livre

Auteur d’une dizaine de livres, historienne des religions, fondatrice du Festival Européen Latin Grec et… d’un Cabaret, amoureuse des chats, passionnée par les nouvelles technologies, j’ai eu l’idée de cette fiction passéo-futuriste sensualo-énigmatique.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir partenaires de cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

1 086,00
de préventes sur 990,00
0
jours restants
32
contributeurs
109.70%
Projet réussi ! Un grand merci à tous les contributeurs !

Description

Ce petit livre est l’histoire d’un chat qui pour sa neuvième et dernière vie veut devenir chat d’écrivain et se retrouve au Village du Livre. Là, il va subir l’assaut des terribles Pissenlivres et tomber amoureux de la somptueuse Mimitzi, mais aussi de l’énigmatique Chatte à Puces, créature du Transféliniste en son royaume souterrain des technologies du futur. Laquelle choisira-t-il pour partir avec lui en Grèce sur l’île aux chats ?

« C’est adorable, j’ai ri et souri. Le texte est très vif, imagé, coloré, vivant. C’est excellent ! »
Marie-Madeleine Chapuis, psychanalyste.
« Un bijou et comme toujours un vrai regard sur le monde. »
Marie-France Saignes, professeur de grec ancien.
« Un feu d’artifice de mots, de l’humour et une sensualité féline. »
Valentine Sorret, écrivain.

« Soudain un chat d’une toute autre espèce se dresse devant moi. Il a le corps géant d’un Maine coon bien reconnaissable à sa taille et à son museau carré, mais pour le reste des membres d’une agilité étonnante dont il joue même à l’arrêt un peu comme une danseuse à la barre des exercices, des oreilles à plumets tirant vers le panache et une faconde intarissable. Il miaule d’un roulement de gorge assez bas mais avec l’accent anglais. Il se présente :
— I am a Cybercat, but… mais je peux parler dans votre langue miaulée. Le Transféliniste m’envoie pour vous faire visiter son antre, grâce à la recommandation fort rare de notre sœur Chipsie. Et d’abord moi-même…
Là-dessus, il me déploie sous le nez le reste de ses membres dont je découvre qu’ils sont ce qu’il appelle bioniques, disons des prothèses actionnées par des puces intérieures, si j’ai bien compris tout ce qu’il raconte.
— Magique ! Les griffes sont actionnées par une puce reliée à une mini-caméra cachée dans mes poils qui, vous le constaterez, sont plus longs que la normale.
Brr, je n’aimerais pas me retrouver entre ses pattes et sous sa langue. Pourtant il a l’air bien aimable, un peu monstrueux comme tous les Maine coons, avec leur héritage de félin sauvage. Il devine peut-être ce que je pense, car il me murmure, l’air apitoyé :
— Dans la famille, la tradition veut que je descende d’un des chats angoras envoyés en Amérique par Marie-Antoinette au moment où elle a été faite prisonnière. Cela ne m’étonne pas, j’ai toujours eu l’esprit d’aventure, je suis un pionnier, comme ici auprès du Transféliniste. Nous préparons le monde de demain. Un monde où comme jadis les chats seront au premier rang et assureront des victoires insoupçonnées. Nos ennemis ne seront plus les rats, mais les chats primitifs non assistés par I.A. ou Instinct Artificiel. »

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possibles la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion.
    C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.
    Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.


Scroll to top