La graine dans les nuages

1 201,00 de préventes
37 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
121.31%
Objectif : 990,00
Projet abouti !

Description

Aujourd’hui, on est plus enclins à cauchemarder qu’à rêver. Alors à défaut de pouvoir contrôler votre inconscient, je vous propose de vous évader dans mon histoire de science-fiction. Vous vous reconnaîtrez forcément dans mon roman, car je vous ai tous décrits à travers mes propres perceptions. Que vous ayez peur de la mort ou que vous l’ayez frôlée, que vous ayez des hontes avec votre corps ou votre sexualité, que vous ayez envie de défendre l’environnement, que vous soyez parents ou enfants… peu importe, tant que vous êtes un Humain qui aime rêver, la porte de mon histoire vous est ouverte.
Au début du 22ème siècle, deux jumeaux orphelins devenus adultes tentent de survivre dans un quartier pauvre de Paris, capitale polluée par des milliers d’innovations technologiques. Touk, le premier orphelin, est un homme, tandis que son jumeau Other est un robot. Les deux, liés d’un amour fraternel sans faille et entourés d’un petit groupe au grand cœur, vont tenter de comprendre et d’infiltrer un réseau ultra-sécurisé. Dès lors, ils mettront de côté leurs doutes et risqueront leur vie, en essayant d’en sauver de nombreuses autres… Ils endureront la guerre, la souffrance, la famine, pour défendre leurs valeurs.

« L’automne passa comme les dix-huit autres pour les jumeaux : Travail, Retrouvailles, Cauchemars, Brouillard. Touk se demandait souvent s’il était libre. Il en avait conclu que non. Il devait travailler pour manger, manger pour survivre, et survivre pour ne pas mourir. Il repensait souvent à cet homme d’une quarantaine d’années qui s’était jeté du toit de l’immeuble, quelques mois plus tôt. Il se souviendrait toujours du bruit des os qui se cassent contre le bitume, des cris d’affolement des voisins et de cette image qui ne l’avait pas quitté pendant des semaines : celle d’un mélange de boyaux et d’os les uns sur les autres, recouvert d’un coulis de sang qui aurait affamé n’importe quel cannibale. Il en savait peu sur lui, juste assez pour comprendre son départ. Ce n’était pas lui qui avait sauté, c’est un licenciement qui avait enclenché un quotidien insoutenable et qui l’avait poussé vers le ciel. Le visage de l’homme, à peine plus livide une fois mort, coupé grossièrement en cinq morceaux, avait animé nombre des cauchemars de Touk. Il pensait à la mort quotidiennement, et avec une pointe de folie il se sentait prêt à ne plus être en vie, mais était pétrifié à l’idée du moment où il agoniserait. L’animal craint plus le couteau que l’assiette dans laquelle il sera servi. »

  • Le budget souhaité

    Mon budget idéal serait de 990 €. La publication nécessite de participer à la correction, la mise en page, l’impression et la commercialisation afin que ce travail de création soit le mieux valorisé possible. Les participations seront réparties de cette manière : – 20 % pour la correction, la mise en page et la création de la couverture ; – 55 % pour l’impression. – 25 % pour la promotion. C’est pourquoi aujourd’hui je fais appel à vous, auteurs, lecteurs, passionnés de lecture ! Votre soutien me sera précieux et c’est pourquoi je vous propose différentes contreparties en échange de votre aimable soutien.