LA MADONE A LA BOUGIE

Lichtaart

Imprégné de littérature depuis toujours, et après quelques autres métiers, j’ai été libraire pendant une dizaine d’années.
“La Madone à la bougie” est mon premier livre, depuis, j’en ai écrit deux autres et un quatrième est en cours.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciements et vous recevrez le livre en avant-première, frais de port inclus !

1 037,00 de préventes
35 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
104.75%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
1 Projet(s)

Le roman se passe à la fin des année 70, et met en scène Julien, un homme de 35/40 ans, marié, mais dont le couple ne fonctionne plus.
Il a une maîtresse, Laure, personnage attachant avec qui il vit des moments enthousiasmants.
Mais un jour survient un évènement imprévisible : il se fait bousculer par des jeunes, deux garçons et une fille. Les garçons sont des jeunes un peu zonards, ils s’en désintéressent. La fille, Nora, ne peut se résoudre à le laisser inconscient sur le sol … et commence alors une cavale improbable qui les mène dans un bungalow de la forêt de Lichtaart, en Belgique.
Peu à peu, naît entre eux un amour qui les dépasse totalement, une sorte d’évidence hors norme.
Laure, la maîtresse de Julien, sans nouvelle de lui, fait appel à un détective privé pour le retrouver.

Acheter et lire ce livre, c’est permettre à cette histoire d’exister, c’est aussi ouvrir la porte à d’autres histoires, déjà écrites qui vous attendent dans leur tiroir !

Extrait
Si les circonstances étaient différentes, je pourrais trouver ce bungalow charmant ; sylvestre, même, enserré qu’il est par une armée de pins longilignes, d’une hauteur démesurée. Il est tout de bois, agrémenté sur l’avant d’une terrasse couverte, bâtie de rondins, à la façon de ces saloons qui font l’essentiel du décor des westerns. Un peu à l’écart, une bicoque, elle aussi faite de planches et de rondins, semble servir de remise.

Pourquoi cette jeune femme m’a-t-elle emmené ici ? Que veut-elle faire maintenant ? J’ai d’autant plus l’impression de vivre un moment de folie que, le temps passant, mon « aventurière » semble être l’objet d’une croissante irrésolution. Comment tout cela peut-il se terminer, si elle n’a pas de plan ? Par un bain de sang ? Il est impossible d’exclure cette possibilité, pourtant, je ne parviens pas à y croire.

Elle ne me connaît pas plus que je ne la connais, il n’y a donc aucune raison cohérente qui pourrait la pousser à m’en vouloir, encore moins à souhaiter ma disparition.

Je sais, tout de même, qu’il existe des pathologies criminogènes indécelables : Landru avait tout du brave rentier, par exemple. Mais, dans son cas, les victimes étaient choisies en fonction de deux critères : leurs possibilités financières et leur vulnérabilité affective. Il faut bien admettre que je ne satisfais à aucun de ces critères. Je ne suis ni riche ni en manque d’affection. Je ne vois qu’une explication qui tienne : cette fille est dépassée par ce qu’elle a mis en route. Elle a fait un mauvais choix de départ, mon enlèvement, dont je ne peux imaginer d’ailleurs ce qui l’a provoqué, et depuis, elle ne sait comment stopper l’enchaînement des conséquences …

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.