La Romance pour Canari – Edmond Lorek, violoniste (1919-2019)

Historien de formation, Mickaël Roussel aime dans la vie la nature, les oiseaux, et par-dessus tout la musique. Il pratique depuis l’enfance le violon. C’est à son Maître, Edmond Lorek, que l’auteur dédie son livre, récit biographique agrémenté de parties documentaires et de passages plus romancés.

Il fait aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Il vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir partenaires de cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

1 293,00
de préventes sur 1 290,00
52
contributeurs
100.23%
Minimum amount is € Maximum amount is €

Description

Canari extrait

Source : photo personnelle

Yehudi Menuhin, Arthur Rubinstein, Édith Piaf, Charles Dumont, Henri Salvador, Grace Kelly et autres grands du monde entier. Le parcours musical d’Edmond Lorek est truffé de rencontres en tout genre parmi des personnalités royales, les stars du moment, artistes, chanteurs, comédiens… Andrex disait élogieusement de lui qu’il était le « Roi de l’archet ». Né à l’automne 1919 en Allemagne, de parents d’origine polonaise, Edmond grandit dans les corons du nord de la France à Marles-les-Mines. Dès l’âge de sept ans, il apprend alors à jouer du violon comme attiré par le son mélodieux de l’instrument.
Très doué, l’élève surpasse ses professeurs. Le violoniste impressionne follement le public avec le fameux air de Canari, surnom qui lui restera… En 1937, il obtient un prix prestigieux à Bruxelles, et un autre à Paris en 1939. Au sortir de la guerre, Edmond Lorek embrasse une carrière de musicien professionnel. Bon vivant, il voyage dans toute la France, au Maroc, en Suisse, en Espagne… Adepte de la grande musique, Edmond s’essaye à tous les styles, aussi bien le jazz et la variété que le répertoire tsigane. Tel un gracieux funambule sur une corde tendue, l’acrobate n’en finit jamais de voltiger. Et loin dans le temps, à ce qu’il peut ressembler aux abords d’une forêt, les passants se laissent encore surprendre par le chant du bel oiseau…

Source : https://pxhere.com

Copieusement illustré de photographies noir & blanc et couleur, le livre s’inscrit dans la mémoire musicale. L’auteur passe en revue plusieurs thématiques (le voyage, le violon, la pédagogie musicale…) et rappelle tout un pan d’Histoire, depuis la Polonia, en partant sur les traces de l’immigration polonaise, jusqu’à l’an 2000.

 

Source : https://pxhere.com

« La maison des Lorek bénéficie après travaux d’un double garage avec allée goudronnée sur laquelle se faufile aisément le carrosse du Roi sans devoir passer ainsi par l’impasse décidément un peu trop étroite (même si Edmond ne conduit pratiquement plus). Le tout, soigneusement clôturé par un muret surmonté de barres et une grille en fer forgé noir, fournit un nouveau cachet à l’habitation. En fait, c’est le cadre naturel qui pose nouvellement le décor après la pousse des arbres, arbustes et diverses plantes de jardin. Comme si le printemps enfin arrivé souhaitait la bienvenue. Si ce n’est un faux écureuil par-ci par-là…
De grands sapins montent en hauteur sans rattraper dans les cieux le saule pleureur dont le feuillage retombe presque à ras du sol. Une haie de thuyas ouvre en longueur avant de finir leur élan sur un goût aromatique de thym sauvage. Fleurs d’acacia embaument de leur parfum sous les ombrages. Une infinité de roses blanches et rouges rivalisent de couleur avec des hortensias roses, comme par coïncidence avec une note de touche violine côté habitation. Choix de Madame oblige… De l’autre côté du garage, un pommier enraciné dans les entrailles de la terre abrite en ses branches un nichoir d’oiseaux. Mésanges ou moineaux, parmi les multiples passereaux de passage, y trouvent refuge en la saison d’automne.
À plus forte raison, on se trouve véritablement dans le Jardin d’Eden… Ici pas un chien ! Que des chats ! Les chats de Monsieur et Madame Lorek qui gambadent à l’arrière de la maison sur près de 10 ares. Les palissades leur délimitent un aussi vaste champ de liberté. Liberté qui se confond à perte de vue avec ce pin et ce sapin de plus de 25 mètres de haut. La nuit venue, quand les volets sont clos, les minous dorment à l’abri sur les appuis de fenêtre sous la bienveillance de deux nains jardiniers. »

Contreparties

6,00

– Un message de remerciement
– Votre nom de contributeur dans le livre
2 contributeurs

12,00

– Le livre en format ebook
– Votre nom de contributeur dans le livre
2 contributeurs

24,00

– Un exemplaire papier
– Une dédicace du livre en avant-première
– Votre nom de contributeur dans le livre
43 contributeurs

29,00

– Un exemplaire papier
– Une dédicace du livre en avant-première
– Le livre en format ebook
– Votre nom de contributeur dans le livre
4 contributeurs

54,00

– Un exemplaire papier
– Une dédicace du livre en avant-première
– Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
– Le livre en format ebook
– Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs

89,00

– Un exemplaire papier
– Une dédicace du livre en avant-première
– Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
– Le livre en format ebook
– Votre nom de contributeur dans le livre
– Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
– Une rencontre avec l'auteur
0 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 1 290 € de préventes afin de rendre possibles la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion.
    C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.
    Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.

Scroll to top