LE BAISER DES NUAGES

1 485,00 de préventes
61 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
150.00%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
1 Projet(s) | 0 Projet(s) favori(s)

Description

Le Baiser des Nuages s’inscrit en tant que deuxième pièce de la trilogie, Les Chroniques de la Cité sans étoile. On y suit l’histoire du riche héritier Gaspard Delaube confronté au retour de son amour d’enfance, Jeremiah, au milieu d’une succession mêlant problèmes familiaux, intérêts économiques et ingérences politiques dans la cité de H. Après La Vallée de Charbon, qui explorait les soubresauts politiques d’une cité au bord du déclin depuis la Haute Tour, Le Baiser des Nuages déplace l’intrigue dans les beaux quartiers tout en gardant un même fil rouge chronologique marquant la temporalité de l’univers entier. Cette œuvre tire son originalité du traitement de ses personnages qui sortent en tout point du stock character, du cliché. Chacune et chacun d’entre eux a ses propres motivations, ses propres raisons qui le/la rendent accessible et compréhensible. L’histoire se fait donc autour de ces personnages qui agissent envers et contre leur propre condition afin d’atteindre la liberté, le bonheur ou le devoir accompli. Participer à la création de cette pièce revient à permettre la différence littéraire, à ouvrir les champs du possible dans le théâtre et à compléter une trilogie dont la troisième pièce est déjà prête.

Extrait

SOL : J’ai donc vraiment tout perdu. Tout ce travail, toute cette implication jour et nuit, tous ces efforts réduits au plus profond silence en l’espace d’une matinée. Et mon frère qui ne doit sa nomination qu’à son beau sourire et à ses beaux mots. [silence]
LAKORA : Il y a peut-être un moyen. Mais ce moyen implique votre entière confiance envers moi.
SOL : Apparemment, je ne peux me fier à personne donc autant vous faire confiance.
LAKORA : Vous souvenez-vous d’un certain Jeremiah ?
SOL [moment d’hésitation] : Oh oui, je m’en souviens, mais c’est très ancien. Un orphelin accueilli par ma mère, je ne sais plus pourquoi. Il avait l’âge de Gaspard. J’étais déjà trop âgée pour m’intéresser à lui.
LAKORA : Cela ne fait pas si longtemps, il s’est enfui il y a sept ans.
SOL : H est une étoile filante, le passage du temps y est très relatif.
LAKORA : Dans tous les cas, savez-vous ce qu’il est devenu ?
SOL : Il me semble qu’il a fugué. Mais qu’est-ce que cette histoire vient à faire dans mes problèmes ?
LAKORA : Jeremiah, comme vous dites, orphelin, recueilli par votre mère, a fugué à l’âge de dix-sept ans de chez elle, soit quatre ans avant la révolution. On avait perdu sa trace jusqu’à peu. Il se pourrait que ce Jeremiah ait rejoint les rangs de la rébellion.
SOL : Vraiment ? Cela devrait-il m’étonner ? Parce que j’attends toujours le rapport.
LAKORA : Vous et moi savons parfaitement les penchants de votre frère. Il les préfère masculins, non ?
SOL : Ça n’est un secret pour personne. Sa préférence pour les hommes n’est en rien un argument en sa défaveur, enfin, ça ne tiendra pas.
LAKORA : Savez-vous au moins pourquoi Jeremiah a fui ?
SOL : Vous me posez pleins de questions sans rapport. Je n’en ai aucune idée, non.
LAKORA : Qu’est-ce qui a pu pousser un jeune homme, plein d’espoir, à quitter soudainement une vie de rêve dans l’une des familles les plus fortunées de H ? Rien, sinon l’amour.
SOL : L’amour ?

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d\'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l\'impression et la promotion. C\'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.