• No products in the cart.
Voir le panier
Subtotal: 0,00
Recherche

Le Père

Directeur émérite au CNRS plus connu pour mes articles et ouvrages scientifiques traitant des questions maritimes et sociales, je m’aventure ici dans un tout autre domaine, celui de la littérature et du roman, une autre façon d’aller plus loin dans ce que j’ai à dire.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir partenaires de cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

1 056,00
de préventes sur 990,00
0
jours restants
38
contributeurs
106.67%
Projet réussi ! Un grand merci à tous les contributeurs !

Description

Le père
ou l’Homme face à son destin

C’est l’histoire d’un père, de mon père tel que je l’ai connu dans la force de l’âge. Un homme souriant, foncièrement optimiste, ayant son franc-parler, un anticonformiste dans tous les sens du terme, un amoureux de la vie qui se disait peu instruit tout en étant capable de pensées fulgurantes. Un homme de bon sens qui ne cessait de s’interroger sur le monde actuel et de la place de Dieu dans tout cela…, avec toujours cette volonté d’aller au-delà des mots et des modes, au-delà des apparences et des hasards de l’existence pour relier ce qu’il voyait et ce qu’il vivait à quelque chose de plus intemporel, de plus accompli, à ce qu’il pensait être l’absolu de la vie. La vie dans son entièreté et sa pureté originelle. Un homme à la recherche d’une certaine authenticité. Un poète à sa façon.

« En ce mois d’août, tous ses proches, voisins, amis venus parfois de très loin se sont retrouvés autour de lui, dans ce petit village perdu du Gers, pour y fêter ses 90 ans. Le lendemain, je le retrouve visiblement heureux que tout se soit passé dans la bonne humeur et la joyeuseté.
Et tous ces gens venus de loin, du Nord et du Midi.
— C’est trop mes enfants ! C’est trop. Que ne ferez-vous pas pour mes obsèques ?
— Mais papa…
— Te ! Te ! Te ! Ne tournons pas autour du pot, j’arrive à la fin de mon trajet. J’ai pleinement participé à cette vie sur Terre. À un moment donné, il faut bien laisser la place aux autres. Quatre-vingt-dix ans, c’est déjà un bail ! Et après ? Après ? Personne n’est revenu pour nous le dire… Tu me regardes fiston et je sens que tu voudrais que je t’en dise plus.
— Mais je ne dis rien, je ne fais que t’écouter.
— Oui, oui, oui, tu ne dis rien mais tes yeux m’interrogent ; depuis hier, ils me titillent, tu voudrais bien qu’avant de perdre complètement la tête, je m’explique un peu plus.
— Un peu plus sur quoi ?
— Ben, sur tout pardi ! Les hommes, les femmes, la vie, la politique, l’amour, tout quoi !
Puis après quelques hésitations :
— Tu sais, quatre-vingt-dix ans, c’est à la fois très court et très long. Et crois-moi, en un siècle ou presque, j’en ai vécu des situations, entendu des laïus, vu des choses, des vertes et des pas mûres, rencontré des gus de toutes sortes : des bons, des moins bons, des moins que rien, des salauds, des généreux, des poltrons, des exaltés, des courageux… je pourrais écrire un roman. Et veux-tu que je te dise ce que j’en conclus ?
— Mais papa je suis tout ouïe.
— Que l’homme est un peu tout cela à la fois, égoïste et altruiste, audacieux et casanier, brutal et tendre ; il y a une infinie de nuances dans chaque être humain. Il demeure pour moi un mystère, oui, oui, un mystère, comme la vie, la Terre, l’univers et tout ce qui s’ensuit… Et je m’étonnerai toujours d’avoir fait partie de ce…. de ce… En tout cas, une sacrée aventure ! Oui, tout cela est bien mystérieux… Et dans cet univers mystérieux, l’homme l’est encore plus… une curiosité, une aberration, une incongr… ; je ne trouve pas le mot. Aide-moi !
— Incongruité ?
— Cela même, l’homme est une incongruité dans un univers lui-même incongru…
Quelques instants de silence. Je suis son regard qui se perd au loin derrière la vitre dans un ciel bleu d’azur que vient de rayer la traînée blanche d’un avion ; il la suit un moment avant de redescendre vers la barre du fauteuil.
— Et partant de là, je ne peux me défaire de l’idée qu’à l’origine de tout cela il doit bien y avoir un principe créateur. Oui, oui, un principe créateur d’énergie. Comment te dire, un principe intelligent, intentionnel et je vais même plus loin, un principe amoureux. Oui, oui, un principe amoureux ! Et si ce principe amoureux n’est pas ce que les hommes appellent Dieu, je me demande ce que ça peut être.
— Plus que jamais tu crois en Dieu ?
Et me fixant brusquement dans les yeux :
— Mais fiston, je n’ai jamais cessé d’y croire même quand j’étais communiste. Mais il y a bien longtemps de cela ! À l’époque, c’était plutôt à un Dieu évanescent, à un Dieu lointain très au-dessus de nos têtes que je me référais. À présent, c’est à un tout autre Dieu, un Dieu plus proche, plus personnel, un Dieu amoureux. Une autre dimension… Sans cet amour personnel, l’aventure humaine n’aurait aucun sens !… »

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion.
    C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.



    Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.

Scroll to top