Le voyage d’Orémus – Tome 1

Passionné d’écriture depuis des années, la publication n’a toujours été qu’un rêve lointain. Étudiant en philosophie après avoir obtenu mon diplôme de cinéma, le succès du Voyage d’Orémus ne représenterait pour moi que le début d’une très longue aventure littéraire.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Vous recevrez le livre en avant-première !

1 046,00 de préventes
52 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
105.7%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
1 Projets | 0 Projets favoris

Description

Voyage initiatique d’un jeune esprit désireux de voir le monde et d’enfin trouver la vie qui lui permettra de ne plus s’ennuyer. Récit de voyage burlesque et parfois absurde dans un monde uchronique et n’ayant qu’une seule règle : l’allégorie.

Le Voyage d’Orémus se veut roman de fiction, mais aussi expérience de pensée. Rempli d’allégories, de débats et de réflexions sur un monde pas si différent, il puise son inspiration principale dans la philosophie et cherche à l’appliquer le plus légèrement possible pour mêler pensée, humour et intrigue.

Contribuer à la création de ce roman permettra de donner réalité à ce qui se veut comme une série de plusieurs tomes abordant des sujets divers et variés. Le Voyage d’Orémus permet de s’évader, tout en donnant de nouveaux regards sur le monde qui nous entoure.

Extrait

« Il y avait, dans une contrée de l’est de l’Êropie, un immense château réservé à des choses bien peu comprises du reste du monde. Car entre les murs jaunis par le temps de la très belle battisse, on ne parlait pas beaucoup, on chantait quand il fallait, on ne riait jamais, mais surtout, on priait très souvent. Des coutumes bien étranges pour tout étranger passant par là, y compris pour le voyageur Fascovandre, homme venant tout juste des terres du sud, celles de sable et de soleil, passant par l’Êropie comme il était avant cela passé par bien d’autres pays. Au contraire du voyageur, se trouvaient les frères du comtabbé d’Attempie, tenant leur nom du château dans lequel ils vivaient : celui du comtabbé d’Attempie lui-même. Cela faisait bien des siècles que ce grand homme était mort, mais les frères pratiquaient encore ses doctrines avec autant de ferveur. Car contrairement à ce que l’on pourrait penser d’un homme se voulant toujours homme de Dieu, le comtabbé d’Attempie était à l’origine de doctrine qui se pratiquaient plus que de doctrines qui se pensaient.

Quand — avant la huitième heure de la journée — le voyageur Fascovandre venait à demander quelles étaient les coutumes de l’endroit, on ne lui répondait pas et le laissait dans un grand silence sans aucune explication. Alors, son simple regard était à éviter. Mais quand il posait à nouveau la question après que la cloche ait sonné la huitième heure de la journée, on se donnait à cœur joie dans des explications à n’en plus finir. Arrivé depuis seulement un jour, le voyageur Fascovandre faisait escale dans son voyage et avait trouvé refuge chez ces bienheureux frères. On lui offrait le gîte et le couvert en échange de quoi il devait entretenir les chevaux. Mais n’ayant qu’un cheval au château du comtabbé d’Attempie, le voyageur Fascovandre se retrouvait rapidement dans l’ennui le plus profond. Ne pouvant pas encore reprendre son voyage — car devant encor un peu reposer le genou blessé qui l’avait poussé à faire escale — il se contentait de prêter sa compagnie aux frères comtabbés. »

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.