Légendes de Mannheim – T1 : Trois fils

253,00 de préventes
12 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
25.56%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
1 Projet(s) | 0 Projet(s) favori(s)

Description

Maitrisant toutes formes de magie et s’étant élevé presque au rang des dieux en acquérant la toute-puissance, un mage isolé sur un île, loin de toutes civilisations, reçoit la prédiction de sa mort prochaine.

Désirant préserver ce qu’il a eu tant de mal à acquérir, il va chercher conseil au pied de l’arbre monde. Là lui est révélé, son salut. Il devra procréer trois fils.

Le premier serait un mage plus puissant qu’il ne l’était, le second un guerrier sans égal dans le monde, et le troisième serait celui qui lui permettrait de préserver l’équilibre universel, en lui conférant les pouvoirs et la force de ses ainés.

Dans le seul but de survivre à cette ultime épreuve, le vieil homme conçut grâce à la magie, l’essence de ses trois fils, qu’il déposa au sein de ses trois femmes.

Trois fils n’est qu’une goutte d’eau dans le vaste univers de Mannheim que j’ai l’intention de développer. Associant toutes les mythologies de notre histoire, sur cinq continents, au travers d’une multitude de royaumes, je raconte dans ce premier ouvrage l’évolution de Klo’An et de Kléos, qui grandissant chacun de leurs côtés, dans des paysages aussi différents que variés, et sont finalement réunis par le même destin, pour prouver aux dieux comme aux mortels que rien n’est jamais écrit par avance.

Extrait

« MOI KAL FIL DE BOL, JE ME PRESENTE DEVANT TON HALL POUR TE DEFIER A MORT ! Je ne te reconnais plus comme étant mon chef de clan, que tous sachent que j’ai l’ambition de te remplacer, qu’ils en soient témoin, comme les dieux, de ce jour où je te tuerais, maudit que tu es ! »

Les grandes portes s’ouvraient lentement, grinçant sur le frottement du sol. L’air s’engouffra à l’intérieur, frais et revigorant. Les guerriers qui suivaient le chef, sortaient un à un, afin de montrer au défiant leurs allégeances. C’était là, leurs façons à eux, de provoquer le provocateur. La femme accompagnait son mari, leurs fils toujours contre elle. Celui-ci était turbulent, il sentait l’odeur du sang qui serait répandu ce jour en son honneur, et n’avait d’autre hâte que de se plonger dedans. Le regard noir et frénétique du garçon, rebuta quelque peu Kal, qui se promit sur l’instant de le tuer après avoir vaincu son père adoptif.

« MOI JORG FILS DE KEL, JE RELEVE TON DEFI. Le cœur lourd, je te promets mon frère une mort rapide et indolore. Je te promets aussi de t’accorder des funérailles dignes du guerrier que tu as été. »

Kal cracha sur le sol, et tira sa lame de son long fourreau en cuir de chèvres. Jorg saisit sa longue hache à double lames d’argents et descendit les petites marches de pierres de son grand hall. Tous les guerriers formèrent autour d’eux, un mur parfait de bouclier, de sorte à priver les deux hommes de prendre la fuite et les forcer à combattre à mort. Vêtu simplement d’un pantalon de cuir et de bottes en fourrure, Jorg était torse nu, laissant voir à tous les nombreuses cicatrices qu’il portait comme des médailles.