Les chemins de traverse

Je m’appelle Richard Paturel. Je suis retraité d’une grande administration de l’État et je vis aujourd’hui dans la Drôme, entre les vignes et les abricotiers. Comme vous, sans doute, j’ai parfois des histoires qui me trottent dans la tête et ne me lâchent plus. Souvent, ce ne sont que quelques phrases ou quelques lignes que je jette en brouillon sur une feuille… Puis que je délaisse ou que j’oublie ! Aujourd’hui, le temps et l’envie me sont donnés de vous entraîner sur « les chemins de traverse » où les vies ballottées par le destin cherchent leur cours.

Mais c’est avec vous, et seulement avec vous que je pourrai le faire. C’est pourquoi je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir partenaires de cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

990,00 de préventes
23 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
100.00%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
1 Projet(s)

Description

Sur les « chemins de traverse », vous croiserez la route d’Angelina, une jeune femme amoureuse, qui croque la vie… et les hommes, et qui succombera un jour à la tyrannie de son mentor avant de fuir sous d’autres cieux où pourtant, les fantômes de son passé la rattraperont.
Vous rencontrerez aussi Suzanne, et le plus bel amour de sa vie auquel, longtemps, elle refusera, par pudeur, d’offrir son corps abîmé par la maladie. Guérie, elle hésitera encore, partira puis finalement reviendra plus amoureuse et plus passionnée.
Jusqu’aux sombres revers du destin.
Aux côtés de tous ces personnages, vous arpenterez des chemins chaotiques où la vie, toujours, palpitera !
Participer à la création de ce livre, c’est donner vie à une histoire rythmée, aux multiples rebondissements, qui vous conduira, entre sourires et larmes, sur des chemins que peut-être vous avez un jour, empruntés…

[…] Angelina tira la dernière échographie de son sac. De l’index, elle suivit les contours de la silhouette de son fils. Elle ne parvenait pas à se réjouir de son état. Son esprit restait bloqué sur les métamorphoses de son corps. Son ventre s’arrondissait. Sa poitrine s’alourdissait. Nue devant la psyché, elle pinça la peau d’orange qui flétrissait l’épiderme de ses cuisses. La femme attirante, explosive, s’estompait. Disparaissait. Inexorablement. Elle ne se reconnaissait plus. Elle ne s’aimait plus. Elle n’aimantait plus les regards et n’inspirait plus les sifflements sur son passage. Elle devenait insipide. Invisible. Sauf pour Denis bien sûr, qui la choyait, qui devançait tous ses désirs. Denis qui l’étouffait, qui l’emprisonnait dans sa bulle d’amour, organisant leur vie comme une symphonie ponctuée de fortissimos… d’allegros… de pianos… et de silences. Tout ce tumulte, toutes ces vibrations, assourdissantes ou ténues, dissolvaient l’identité d’Angelina. Elle n’avait plus besoin de réfléchir ni de choisir. Il lui suffisait de se laisser porter. Elle s’en accommoda un moment, exaltée par la vie nouvelle qui s’annonçait. Un homme. Un enfant. L’aisance matérielle. 

Une maison de vacances au paradis. De quoi laisser les heures s’égrener sereinement. Elle avait anticipé son bonheur. Trop vite, trop fort et s’était essoufflée dans sa course. Même ses sensations, parfois, restaient muettes lorsqu’elle posait la main entre ses cuisses, et cherchait, du pouce ou de l’index à faire jaillir l’étincelle qui embraserait son ventre. Elle ne s’arrachait alors à cette anesthésie que sous les assauts fougueux de Denis, qui la raccrochaient à sa mémoire, déversant dans son cerveau des visages, des lieux, des situations, qui la gardaient jadis au pinacle de ses sens. La paralysie sensuelle la terrifiait. Elle était trop jeune et jusqu’hier trop vorace encore. Devant la psyché complice de sa déchéance, ses yeux s’emplirent de larmes de colère. Contre elle. Contre son incapacité à refermer sur le passé, les pages d’un livre écrit de passions, d’extases, de frissons et de promesses trop vite oubliées. […]

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possibles la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.