Les Insurgés

Grand amateur de romans d’anticipation, Natan Abba Laval nous invite à nous interroger sur la place de l’homme dans la société tout en tenant compte des évolutions technologiques récentes. À travers les yeux des différents protagonistes de son roman, il trouve un moyen passionnant de questionner les progrès de notre société ou ses dérives tout en souhaitant transmettre des valeurs universelles.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciements et vous recevrez le livre en avant-première, frais de port inclus !

512,00 de préventes
24 Contributeurs
Préventes :
51.72%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projet(s)

En 2165, Keyah est une adolescente habitante à Nuvia. En décalage avec les autres jeunes de sa plaine d’observation, elle ne s’est jamais sentie à sa place. Lorsqu’elle rencontre Green envoyé par sa mère censée être morte d’une étrange maladie pour la conduire au refuge, elle est loin de se douter de la vérité. Des entraînements militaires, de nouveaux amis ou ennemis, un amour naissant. Arrivera-t-elle à s’intégrer au refuge ? Et si sa différence pouvait sauver toute l’humanité ?

Parallèlement, Davis un assistant de vie chargé d’enquêter sur la mort de Keyah arrivera-t-il à découvrir les véritables intentions de son employeur ?

Natan Abba Laval souhaite apporter des pistes de réflexion au lecteur concernant l’intelligence artificielle et le conformisme. Mêlant science-fiction et philosophie, Natan Abba Laval nous délivre un roman haletant d’une grande sincérité. Dans un style facile à lire, où plusieurs personnages principaux coexistent, cet ouvrage étonnera par sa capacité à nous faire réfléchir et à nous interroger sur nos semblables.

Extrait

Au bureau d’enregistrement, deux adolescents, deux petites filles et deux adultes attendaient leurs tours. Les deux adultes et les deux adolescents semblaient comme usés par la vie, comme un vieux mouchoir que l’on aurait trop utilisé mais gardé en boule au fond de la poche. Les habits de l’homme et de ses fils étaient recouverts de suie. On pouvait aisément compter les parties où il n’y en avait pas. La femme avait des cernes très profondément creusés. Bientôt, l’homme et la femme furent appelés. Les autres restèrent dans la salle d’attente. Une des petites filles jouait avec une poupée. Les poupées étaient interdites par la Firme. Les enfants pour se détendre pouvaient jouer avec des bâtonnets de bois, des dames.
Tout dépendait de leurs âges. À cinq ans, on jouait avec des bâtonnets, à sept ans des dames, à partir de dix ans des jeux de construction. Pour la Firme, une poupée ou un objet similaire était une perte de temps précieux. La Firme veille sur nous, la chose la plus précieuse que l’on peut lui donner en remerciement est notre temps. La petite fille avait un peigne, je la voyais peigner les cheveux de sa poupée aussi silencieusement que possible. Ces mouvements lents et doux donnaient l’impression qu’elle peignait un être vivant. Elle esquissait un petit sourire par moment comme maman le faisait quand on était toutes les deux toutes seules dans une pièce. Maman m’a dit une fois que sa mère lui aurait à l’époque dit que lorsque sa grand-mère était un enfant, le rire et le sourire n’étaient pas interdits mais se faisaient extrêmement rare si bien que quelques années plus tard ils disparurent. Quand elle m’en parlait, maman finissait toujours par soupirer « quatre générations, presque un siècle que Nuvia vit dans la morosité ».
Je ne sais pas ce que veut dire morosité, elle ne me l’a jamais expliqué. Cela faisait partie des choses qu’elle gardait pour elle-même comme ce qu’elle faisait au sein de la Firme. La Firme nous enseigne à ne pas poser de question dans un seul but : nous protéger. À ce moment-là, cherchait-elle à me protéger mais de quoi ? La Firme ne veut pourtant que le bien des citoyens de Nuvia. J’étais encore absorbée dans mes pensées lorsqu’on m’appela.

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
2 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
3 contributeurs
21,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
18 contributeurs
31,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
52,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
82,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l’auteur
1 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.