Les pensées voyageuses

par Christian LAVERGNE

Le monde bouge… Le monde change… Comment imaginait-on en 1968 les bouleversements humains, géopolitiques et sociétaux que nous connaissons en 2018 ?
Je m’appelle Christian LAVERGNE, né en 1959 dans une famille nombreuse bien enracinée dans la campagne girondine. Exploitant agricole durant vingt ans après six années d’animation au sein du Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (1980-86), je suis depuis 2009 éducateur technique et j’accompagne des personnes handicapées en situation de travail. J’ai voulu avec ce roman relater mon expérience et apporter au lecteur un angle de vue particulier sur les événements marquants de ce début de 21e siècle.
Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

59 contributeurs

1 099,00

de préventes sur 990,00
111%

Projet terminé

Simon Boineau est le personnage central. Né dans une famille de la campagne girondine, je vous propose de l’accompagner dans son parcours depuis les années 60 jusqu’aux années 2010. Il s’exprime à la première personne mais avec une grande particularité. Je fais en effet le postulat que l’être humain existe sous deux formes : l’une que nous connaissons tous, de chair et d’os et capable de ressentir des émotions, des désirs et surtout des peurs ; l’autre, méconnue de la première, existe sous forme gazeuse, peut évoluer librement dans l’espace et dans le temps. C’est la pensée. Le roman donne la parole aux deux formes de vie du personnage que l’on retrouve ainsi à plusieurs époques. C’est en même temps un ressenti qui est exprimé entre la guerre froide des années 60 et l’incroyable contexte géopolitique actuel, l’effondrement des partis politiques traditionnels, le Brexit, l’élection de Trump…

En donnant la parole à la pensée, le livre est un véritable questionnement sur le sens de la vie. Qui sommes-nous et quelle est notre raison d’être sur cette planète ?
Aujourd’hui le monde est confronté à toutes sortes de peurs qui engendrent repli sur soi et rejet de l’étranger. Je veux que mon récit soit comme un souffle parmi tous ceux qui veulent que le vent tourne dans le sens du vivre ensemble sur une planète qui a, j’en suis persuadé, les moyens d’accueillir bientôt plus de 10 milliards d’individus si l’on veut bien s’en donner la peine. Votre soutien participera à la force de ce souffle.

EXTRAITS
Vendredi 24 mai 1968
… Je choisis de me répandre là, parmi les verres à demi remplis de vin rouge et les assiettes encore fumantes des restes de soupe aux haricots. Tout est là ! Toute cette ambiance est encore très présente dans le souvenir de Simon après presque cinquante années. Puis je m’élève un peu au-dessus de la table pour observer les attitudes de chacun : Papi tenant soigneusement son assiette, Mamie debout posant la soupière près de la cuisinière à bois, Pascale coupant le pain et regardant Sylvie, Sandrine penchée vers Papa pour prendre sa cuillère à soupe, Béatrice le regard tendu vers la télé une cuillère portée à la bouche, Sylvie debout regardant durement Pascale, Bruno accroupi à côté de sa chaise pour ramasser sa serviette qu’il a fait tomber, Papa la main derrière l’oreille pour tenter de capter les dernières paroles du discours, Alex portant un morceau de pain à sa bouche pour patienter sans avoir quitté l’écran des yeux, et moi Simon, songeur, en train de regarder Papi qui regarde son assiette… et en bout de la table, l’image du Général de Gaulle, la tête haute et les sourcils relevés. Trois générations… une famille. Une famille bien enracinée dans cette campagne girondine…

Jeudi 27 octobre 2016
… Mes deux mains appuyées contre le tronc, je contemple toute l’immensité du cèdre bimillénaire. […] À ce moment plus que jamais, je me sens juif, musulman et chrétien tout à la fois… Je suis druze, je suis maronite, je suis chiite, je suis sunnite, je suis alaouite, je suis catholique, je suis protestant, je suis grec orthodoxe… je suis tout cela sans être rien de tout cela. Je suis ici, étranger sur cette terre proche orientale… mais qui n’est pas étranger ici ? […] Guerre des six jours, guerre du Kippour, premier choc pétrolier, deuxième choc pétrolier, accords de Camp David suivi trois ans plus tard de l’assassinat de Sadate, guerre du Liban, massacres de Sabra et Chatila, guerre du Koweït, invasion américaine de l’Irak, Daech !… Tout cela en finira-t-il un jour ?


Contreparties
  • Budget souhaité

    Mon budget idéal serait de 990 €. La publication nécessite de participer à la correction, la mise en page, l’impression et la commercialisation afin que ce travail de création soit le mieux valorisé possible. Les participations seront réparties de cette manière : – 20 % pour la correction, la mise en page et la création de la couverture ; – 55 % pour l’impression. – 25 % pour la promotion. C’est pourquoi aujourd’hui je fais appel à vous, auteurs, lecteurs, passionnés de lecture ! Votre soutien me sera précieux et c’est pourquoi je vous propose différentes contreparties en échange de votre aimable soutien.