Les rêves d’une autre vie : Enzo le corsaire

par Yannick Touratier

Le démon de l’écriture m’a frappé sur le tard, mais je pense qu’il a toujours été en moi. Père, professeur, entraîneur, et maintenant écrivain, j’ai toujours eu besoin d’être occupé, et l’écriture s’avère être une activité parfaite pour cela car elle me permet de vivre mille vies.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir partenaires de cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

28 contributeurs

524,00

de préventes sur 990,00
53%

Projet terminé
Extrait 1-11


La mémoire génétique est l’idée selon laquelle chacun d’entre nous a dans ses gènes la clé des souvenirs de ses ancêtres. Et si c’était vrai ? Enzo n’a jamais mis les pieds sur un bateau ni jamais vu la mer, et pourtant, il a l’impression de tout connaître sur ces sujets.

Ce livre est le premier de la série Les rêves d’une autre vie, où deux histoires qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre sont mélangées jusqu’à fusionner.
Ici, l’histoire d’Enzo, un collégien de Tourcoing qui part en classe de mer et de Jean Bart qui mène l’enquête sur l’arrestation d’un de ses hommes. Une enquête qui va le mener bien loin de Dunkerque. Ces deux histoires n’ont rien à voir l’une avec l’autre, n’est-ce pas ? Et pourtant…

« Les deux gardiens commencèrent à trouver le temps long. Ils se rapprochèrent à nouveau pour attraper le condamné et l’amener à l’échafaud. Ils repoussèrent violemment Jeanne qui leur barrait la route. Jean Bart intervint pour calmer leur ardeur. Les deux hommes se remirent en route plus calmement. Jean Bart en profita pour échanger quelques mots avec Tiéne :
— Je vais mener mon enquête et chercher qui a pu te nuire ainsi. Ta mort ne restera pas impunie.
— Merci, monsieur, je suis désolé de vous causer tant de soucis. Je vous remercie d’avoir exaucé mon dernier vœu qui était de revoir ma femme.
Ce furent ses dernières paroles. Tiéne l’aperçut alors. Il avait lui aussi accompagné Jeanne et Jean Bart. Le condamné ne dit rien, mais ses larmes parlèrent pour lui. Les deux gardiens parcoururent les quelques mètres qui restaient. Sur l’échafaud, Tiéne fut attaché par les deux hommes avec des cordes solides à tronc coupé. Puis le bourreau s’approcha de lui pour vérifier la solidité des liens. Quand il approcha son visage de lui, Tiéne se dit qu’il n’avait jamais senti pareille odeur. Même la viande salée de plusieurs mois sentait moins mauvais. Coincé par les cordes, la tête orientée vers la foule, il chercha sa femme du regard. Il voulait emmener avec lui cette dernière image dans la mort.
Quand enfin il la trouva, ses yeux se fermèrent pour toujours. »


Contreparties
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possibles la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.