L’été 1911 – Du Reichsland d’Alsace à Londres en bolides et berlines

Je suis passionné par l’histoire de ma région, l’Alsace, et particulièrement la période du début du vingtième siècle, cette région étant allemande depuis 1870. Ma famille s’est installée dès 1660 dans le nord de l’Alsace vidée d’une grande partie de sa population suite à la guerre avec les Suédois.
Mes recherches sur les constructeurs automobiles BUGATTI, DE DIETRICH et MATHIS m’ont amené à nous plonger dans cette époque très particulière du début du vingtième siècle, où les chemins tortueux de l’histoire faisaient que l’on naissait allemand, vivait français et mourait à nouveau allemand…
Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

649,00
financé sur 990,00
0
jours restants
26
contributeurs
65.56%
collecté
Projet réussi ! Un grand merci à tous les contributeurs !

Description

Ludwig, qui nous conduit à travers ces pages, est du fait de l’histoire, allemand bien que d’une vieille famille française de Molsheim.
Avec Francesca, ou son ami anglais Archibald, il nous conduira en DE DIETRICH, MERCEDES ou BUGATTI en Alsace ou sur les routes d’Europe, à Montmartre, à Londres et en Suisse. Il croisera, le temps d’un regard, au détour d’une route de montagne, Franz le journaliste et Antonella l’institutrice.
Partageons cette insouciance et cette joie de vivre, notre connaissance de l’histoire fait que nous connaissons la fin tragique de 1914, leur ignorance de l’avenir les laissait vivre pleinement cette Belle Époque.
Ce récit cite des personnages connus et s’inspire, en grande partie de faits réels, mais il reste un roman et non une étude historique.

« Le lendemain matin, Ludwig se lève à l’aube pour effectuer les vérifications et réglages nécessaires avant de prendre la route, Francesca le rejoint et ils rentrent à Strasbourg.
Dans les cols vosgiens, la DE DIETRICH déjà éprouvée par cette forte chaleur, doit, comme ses occupants, être ravitaillée en eau fraîche.
En arrivant en Alsace, les douaniers allemands du poste de Saales s’intéressent au passeport italien de Francesca ce qui leur fait perdre une bonne demi-heure.
Le lendemain Ludwig fait visiter Strasbourg à Francesca qui trouve cette ville magnifique mais bien sage par rapport à Paris ou Milan !
Ils font une promenade romantique dans le pittoresque jardin de l’Orangerie et une promenade en barque sur le lac près du petit zoo. En fin d’après midi ils vont au centre-ville et Francesca est émerveillée par la magnifique cathédrale. Puis ils se dirigent vers la winstub “le lohkäs” dans le quartier de la “petite France”. »

  • Le budget souhaité

    Mon budget idéal serait de 990 €. La publication nécessite de participer à la correction, la mise en page, l’impression et la commercialisation afin que ce travail de création soit le mieux valorisé possible.

    Les participations seront réparties de cette manière :

    – 20 % pour la correction, la mise en page et la création de la couverture ;

    – 55 % pour l’impression.

    – 25 % pour la promotion.

    C’est pourquoi aujourd’hui je fais appel à vous, auteurs, lecteurs, passionnés de lecture !

    Votre soutien me sera précieux et c’est pourquoi je vous propose différentes contreparties en échange de votre aimable soutien.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

Scroll to top