• No products in the cart.
Voir le panier
Subtotal: 0,00
Recherche

Murmures

Née en 1966 à Paris, mariée, trois enfants, diplômée en art floral et conférencière, j’ai déjà publié Sois gentille !… et À Fleur d’Eau, deux ouvrages qui m’ont permis de faire valoir la voix de l’enfance maltraitée. Un combat que je mène depuis plusieurs années, par le biais de campagnes d’intervention dans les lycées.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir partenaires de cette création. Vous recevrez votre exemplaire dédicacé en avant-première !

843,00
de préventes sur 990,00
0
jours restants
22
contributeurs
85.15%
Projet réussi ! Un grand merci à tous les contributeurs !

Description

La thématique de cet ouvrage peut se résumer à : « revenir aux choses simples de la vie ». Rehausser les couleurs et les valeurs d’un passé simple, sentiments et émotions, au sein de la famille. « Murmures » est comme le pèlerin qui va vers lui-même. Il creuse en direction de ses racines. « Cherchez et vous trouverez ». Vie façonnée de nouveaux contours, souvent informes, parfois inespérés. Ce livre est aussi un hommage à la Corse et à ceux qui l’ont faite. Hommage aux mamans, celles avec lesquelles on a vécu et celles qui nous ont toujours manqué. Ce roman est un hymne à l’amour, à la vie par-delà la mort. Une façon de signifier que l’amour, le vrai, est plus fort que tout, plus fort que la mort. Roman d’amour filial sur fond de secrets familiaux… Comme un « murmure », car le bien ne fait pas de bruit.
L’originalité : l’écriture intimiste favorise l’intériorité. Écrit à la 2e personne du singulier pour signifier que l’auteur est « la petite voix » qui « sait tout… » (conscience, être céleste)

 

 

 

Ouvrage préfacé par Olivier DELACROIX

 

 

« C’est fou ! Tu crois entendre la voix de Joséphine…
Elle semble flotter, telle une enfant espiègle, dans les arbres, autour, une sorte de murmure ou d’appel venu résonner et s’infiltrer à même les fenêtres mi-closes.
D’ailleurs, de ces baies-là, tu la revois encore ; ses bras te faisaient de grands signes que tout allait bien, qu’elle allait se coucher, que tu devais ne plus tarder à en faire autant.
Tu te souviens que les dernières années elle fermait les volets à moitié, pour que ne lui parviennent qu’un peu de lumière et des bruits rassurants du chemin. Un peu de vie, en somme…
La dernière fois que tu l’as vu en cette demeure, elle était déjà ailleurs, au point de ne plus vraiment voir ce qui l’entourait ; comme si elle était connectée à l’au-delà. Elle disait, le cœur serré, que les printemps passent de plus en plus vite chaque année et qu’elle aurait de moins en moins l’occasion de profiter de voir fleurir ses pivoines et ses roses, autres aperçus de l’au-delà.
“Pense à moi…”
Devant cette maison, même vue de l’extérieur, tu y retrouves encore les mêmes odeurs de sel et de romarin. Les fragrances des fleurs innombrables. Les souvenirs semblent avoir transporté les mêmes cris et rires d’enfants joyeux, bondissants comme des chants d’hirondelle.
La maison de Joséphine, c’était la “casa di fiori*” »
* La maison des fleurs

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possibles la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion.
    C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.
    Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.


Scroll to top