Ni grâce. Ni pardon.

Je suis un voyageur qui explore les pages de l’univers dans une vie sans cesse renouvelée. Sans prendre cette phrase au pied de la lettre, il n’en demeure pas moins qu’au travers de mes personnages, plus ou moins attachants, je m’insinue dans la profondeur de leur âme en me glissant dans leurs corps pour dépeindre des faits sociétaux, où viennent se mêler des secrets de famille menant à de sinistres drames aux conséquences tragiques.

Je vous propose de participer à la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine avec les Éditions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus il sera promu et diffusé. En retour, vous y graverez votre empreinte et y serez mentionnés en page de remerciements (selon accord). Vous recevrez ainsi le livre en avant-première, frais de port inclus !

Retrouvez-moi sur Facebook, Instagram ou LinkedIn.

512,00 de préventes
2 Contributeurs
Préventes :
51.72%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projet(s)

Le sujet de ce roman m’a poussé à m’intéresser au silence et à la douleur psychologique d’une enfant ayant subi l’inceste, puis à la dévastation de sa vie en tant que femme et épouse. Cependant, j’ai voulu aborder ce thème en l’associant à une histoire policière afin que le lecteur pressente ce drame avant que la réponse ne lui soit courageusement rapportée par la victime, devenue femme, ainsi que par les aveux de sa mère qui décida d’assassiner son mari, responsable du viol de leur fille unique. Au croisement des secrets de famille et des intrigues de malfrats, un enquêteur de droit privé parviendra à mettre au jour ce drame d’une violence inouïe et à la cicatrice purulente.

Malgré la profondeur de ce roman et pour équilibrer les aspects sombres nécessaires en raison de la gravité du sujet, j’ai tenu à y ajouter des touches d’amour et d’espoir, permettant ainsi à cette histoire d’être accessible à un large public.
Il demeure crucial, voire impératif, que ce problème de société, toujours d’actualité, soit régulièrement mis en avant afin que les victimes d’un tel crime ne se taisent plus et puissent recevoir l’aide nécessaire pour se reconstruire rapidement. Ce roman contribue pleinement à cet engagement et je suis convaincu qu’il saura retenir l’intérêt du lecteur.

Extrait de Ni grâce. Ni pardon. par Joël Pénicaud

Songeuse, le regard perdu quelque part sur le sol de la salle, Lucette Joubert se tait, ruinée par la souffrance, mais comme apaisée de se confier. Face à elle, assise à quelques mètres seulement, se tient Léa, en pleurs, le visage enfoui entre ses mains.
Tous regardent ces femmes dévastées et anéanties par la faute de l’homme qui aurait dû les protéger, et les aimer autrement que par le viol et les tourments.
Tom est atterré…
Pour Lucette et Léa, plus rien ne semble exister autour d’elles.
Le silence se prolongeant, Léa essuie ses larmes et, d’une voix faible, pleine de sanglots, s’adresse à sa mère.
– Ainsi donc maman, tu savais ?
– Oui ma fille, et si j’ai exécuté ce monstre c’est avant tout pour toi.
À son tour, Léa se décide à parler d’une voix sans violence, mais remplie de désespoir, sans pouvoir affronter le regard de ceux qui assistent à cette scène bouleversante et poignante.
– Il est entré dans ma chambre et m’a demandé de le suivre dans la sienne. Puis, il m’a expliqué que je devenais une femme, puisque nous étions au jour de mes 11 ans, et qu’il devait me faire découvrir les choses de l’amour, qu’avec lui ce serait plus doux, plus tendre qu’avec un autre, puisqu’il était mon père.
Il passa ensuite ses mains sous ma chemise de nuit, j’ai voulu l’en empêcher, mais il m’a giflée et poussée sur son lit…
Écrasée sous son poids, je sentais dans le bas de mon ventre une douleur affreuse et lancinante. Je ne comprenais rien à ce qu’il me faisait dans la souffrance. Tout en pleurant, je fermais les yeux pour ne pas voir son regard lubrique et bestial qui m’horrifiait, et dont l’effroyable souvenir m’épouvante encore aujourd’hui.
Combien de temps dura ce calvaire ? Jamais je ne le sus. Pas très longtemps je suppose, mais cela me parut pourtant une éternité.
Quand il eut fini, il se rhabilla, puis sèchement me dit :
– N’en parle à personne, et ta mère ne doit jamais le savoir ! C’est notre secret. Sinon je lui dirais que tu n’es qu’une petite dévergondée et une salle menteuse, et tu finiras en maison de redressement jusqu’à ta majorité. C’est entendu ?
Tremblante, effrayée par le sang qui coulait entre mes jambes, je me suis réfugiée dans ma chambre dans laquelle je m’enfermais à clé jusqu’à ce que tu rentres.
J’étais terrorisée et souffrais terriblement dans ma chair, mais aussi dans ma tête. Le père de mes copines d’école en faisait-il autant ? Comment le savoir ?
Ma raison défaillante ne me permettait plus de réfléchir avec logique…
J’ai passé le reste de la journée à gémir en silence, enfouie sous mes couvertures, avec l’horrible angoisse qu’il revienne pour recommencer. J’aurais voulu mourir pour ne plus exister et oublier les images épouvantablement effrayantes qui ne pouvaient me quitter.

Malgré toutes ces années passées, elles ne sont toujours pas sorties de ma tête, ni même de mon corps qui demeure souillé à tout jamais, et qui ne m’appartient plus depuis cette maudite et horrible journée…”

Contreparties

12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
23,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
33,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
59,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
99,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace en avant-première- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l'auteur
1 contributeurs
  • Les étapes de création

    L'objectif de cette campagne est d'atteindre 990 € de préventes, qui participeront à la réalisation des maquettes, à la correction, à l'impression et à la promotion du livre. Auteur(rice), lecteur(rice) et amoureux(se) des mots, votre collaboration est valorisée pour faire de ce projet tant attendu, une réalité, grâce à l'équipe professionnelle des Editions Maïa. En précommandant, vous gravez votre empreinte dans cette œuvre originale et y inscrivez votre nom*. Vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne de prévente. *selon votre accord