Onze ans et… coupable

Juriste de formation avec une double licence en droit, l’auteur est marié et père d’une jeune fille. Tout jeune, il est attiré par la littérature en général et par l’écriture en particulier. Il écrit son premier roman à l’âge de 14 ans. Plus tard, à l’université, il écrit un volume de poésies et des pièces de théâtre qu’il joue et met en scène avec ses camarades. Nommé juge, il est contraint d‘abandonner l’écriture. Néanmoins, quelques années plus tard, inspiré et encouragé par son épouse, il reprend la plume et se remet au travail. En seulement dix ans, il a écrit pas moins de seize romans, dont trois déjà publiés. À l’heure de la prochaine publication de ce quatrième roman, il planche déjà sur son dix-septième.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir partenaires de cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

990,00
de préventes sur 990,00
0
jours restants
16
contributeurs
100.00%
Projet réussi ! Un grand merci à tous les contributeurs !

Description

Le livre se veut avant tout un hommage à la mémoire d’un jeune garçon appelé Julien, dont j’ai eu le malheur, en tant que juge, de prononcer le divorce des parents. Il s’inspire de faits réels et représente le cri de douleur de tout enfant qui voit sa vie de famille se déchirer des suites de l’alcoolisme de l’un ou l’autre de ses parents. C’est un livre qui s’adresse avant tout aux adultes, afin de leur faire comprendre que dans toutes circonstances, les vraies victimes de leurs agissements irresponsables sont et seront toujours les enfants.

« Tard dans la soirée, Papa est rentré encore plus ivre qu’il ne l’était au moment où il est sorti… Je n’avais jamais vu mes parents se disputer ainsi. Ils étaient tellement pris dans leur dispute qu’ils n’ont même pas réalisé que j’étais là, à quelques pas d’eux.
Au moment où Maman a porté la discussion sur l’argent qui avait disparu du tiroir, Papa est devenu encore plus agressif et a levé le bras, prêt à frapper Maman. Je ne sais pas combien de temps, il a pu tenir son bras suspendu en l’air, mais pour moi cela a duré une éternité. À quelques pas d’eux, je regardais la scène, impuissant. Tout mon corps tremblait de peur et je ne pouvais plus contrôler mes larmes, qui coulaient à flots. J’avais peur. Je n’ai jamais eu aussi peur de toute ma vie. Je n’arrivais pas à croire que les deux personnes qui se disputaient devant moi comme des fous étaient mes parents. C’était irréel. Au moment où il a levé le bras, le vertige s’est emparé de moi, le monde alentour a disparu et je n’ai plus rien vu d’autre que ce bras qui menaçait de frapper ma mère, ma bien-aimée Maman. Je ne sais pas comment ni où j’ai trouvé le courage, mais quand j’ai vu ce bras descendre, se dirigeant directement vers le visage de Maman, j’ai crié de toutes mes forces :
— Papa !
Le choc fut si grand pour lui, qu’il s’est bloqué, le bras suspendu dans l’air comme s’il était devenu de pierre. À son tour, Maman a tourné son regard vers moi, incapable d’articuler le moindre mot. L’instant suivant, Papa a laissé tomber son bras et tournant sur ses talons, s’est dirigé vers moi comme un ouragan prêt à me démolir. J’aurais voulu courir, m’enfermer dans ma chambre mais mes pieds ne m’écoutaient plus. J’avais l’impression que l’effroi les avait collés sur place. Seule Maman, voyant Papa se diriger vers moi, reprit ses esprits et hurla :
— Mathieu ! Laisse l’enfant en… »

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possibles la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion.
    C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.
    Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.


Scroll to top