Pour un cheval qui pleure…

L’écriture serait vaine, si la nécessité n’en venait du fond de soi…Pour moi elle fut un antidote au renoncement, un effort de survie. En écrivant, je faisais du néant quelque chose qui existait, je lui donnais des mots et je luttais contre ma fin possible…

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciements et vous recevrez le livre en avant-première, frais de port inclus !

1 197,00 de préventes
46 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
120.91%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
1 Projet(s)
Extrait validé 1-15

 

Peur, silence, et nuit profonde…Le couple est parfois le temple d’un pire qui ne peut se dire : mal à l’état pur, résurgence du fond des âges …Réalité occulte et décadente, difficile à énoncer, autant qu’à dénoncer…
Dans l’obscurité glaciale de cette nuit profonde, je commence par perdre ma pensée ! Tout ce qui jusque-là m’avait appartenu, dans la conscience intime que j’avais d’être moi et d’être à moi, s’engloutit en un rien de temps dans le profond abîme où l’on ne pense plus ! Seuls demeurent la peur et le silence…
Ses fureurs m’anéantissent…Ses faux-semblants instillent en moi le glacial goutte à goutte de Son humeur changeante …
Qu’est-ce qui se joue et se rejoue ainsi, à l’infini ? Qu’est-ce que je n’arrive pas à fuir ? Impossible de comprendre, impossible de penser.
Mais peu à peu émerge, au milieu du grand chaos, l’inavouable vérité du mal à l’état pur : Il aime me détruire, Il va me tuer.
Surgit alors l’instinct de la dernière minute, avant qu’il soit trop tard : fuir pour vivre ! Mais fuir, c’est là encore prendre le risque de mourir.

Extrait

…. « Ce soir-là fut ma première fois ! La première fois qu’au beau milieu du « paradis » s’ouvrait la brèche fracassante, qui plus jamais n’allait se refermer… Sous la brutalité de l’agression, je basculai. Je revois au-dessus de moi ce visage décomposé par la haine, les mâchoires crispées, la bouche déformée dans une indéfinissable grimace… le regard glacial attisé par l’éclat d’une expression mauvaise qui me promet le pire…Je L’entends siffler : « Tu peux gueuler, y a personne pour t’entendre ! Y sont tous partis ! » C’était vrai, le hameau était désert ce soir-là…Et c’est vrai, en douze années de temps, jamais personne ne m’entendit…
La parenthèse s’était ouverte, lourde comme une porte de grange par un jour de grand vent ! Jamais plus elle n’allait se refermer. Et le vent venait de se lever…

 

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels.