Paris, France

P’tites révoltes et freestyles

Je suis La S’naï, un rappeur itinérant, originaire d’un patelin de Haute Savoie.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création artistique. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

1 018,00 de préventes
37 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
102.8%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
Par La S'naï
1 Projets | 0 Projets favoris

Description

Sans trop d’appartenance, « je suis l’carré d’campagne au milieu d’la culture urbaine, mais aussi l’moment de p-ra au beau milieu des bals musettes ».

Musicalement, j’apporte un cocktail de lyrics ciselés, sur des productions multifacettes.
Sur scène, je produis un spectacle qui appartient à la catégorie non catégorisée de « Rap/Slam Théâtralisé ».

Globalement, l’état d’esprit est à faire un peu de tout, pour rester dans le sans étiquette.
« P’tites révoltes et freestyles » est un recueil de textes piochés dans des albums passés, et des albums à venir.
C’est du rap, donc c’est écrit sur le fil du rasoir… mais pas que.

Voici un extrait :

Si j’fais du R.A.P
C’est pas pour écrire R.A.S.
On est connu dans l’espace,
Pour être les zinzins d’l’éspèce.
J’ponce mes semelles
Sur la croûte terrestre,
Et forge ma cervelle
Sous la voûte céleste.
Chu qu’une tête d’ampoule,
En quête de lumière
Parfois plus rien à foutre
Et j’me quille un fût d’bière.
J’emmerde,
Tous ceux qui trouvent plausible
Que tout va pour le mieux
Dans le meilleur des mondes possibles.

Si j’fais du R.A.P
C’est pas pour m’voiler la phase*,
J’dis tout haut
C’que j’pense moi l’toubab*,
C’est bien plus qu’un boulot
C’est ma putain d’soupape.
J’suis pas dans l’moule mec,
D’esprit et d’épiderme
J’suis d’ces p’tites bouteilles ,
Style sans étiquette.
J’suis un sketch,
Et quand tu quitte tes dessous
Et qu’j’descends causer à ta foune
Elle en a l’sourire aux lèvres.
T’sais pas comment j’m’appelle,
V’là une piquouze de rap-el.

  • Budget souhaité

    Mon budget idéal serait de 990 €. La publication nécessite de participer à la correction, la mise en page, l’impression et la commercialisation afin que ce travail de création soit le mieux valorisé possible. Les participations seront réparties de cette manière : – 30 % pour la correction, la mise en page et la création de la couverture ; – 70 % pour l’impression. C’est pourquoi aujourd’hui je fais appel à vous, auteurs, lecteurs, passionnés des mots ! Votre soutien me sera précieux et c’est pourquoi je vous propose différentes contreparties en échange de votre aimable soutien.