Sept

Les films à suspense et les romans policiers m’ont toujours captivée. Aujourd’hui créer des personnages, les faire évoluer et leur donner vie au fil des pages, me permet de vivre un peu leur aventure.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir partenaires de cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre que vous recevrez en avant-première !

357,00 de préventes
16 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
36.06%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
1 Projet(s)

J’ai une fâcheuse tendance à me faire peur. Fermer les volets et m’imaginer qu’une main en bloque la fermeture. Pour moi, tout est prétexte à extrapoler ce qu’il pourrait se passer demain. Si j’ai écrit sur un tueur en série, ce n’est pas le fruit du hasard. Découvrez le passé obscur d’un homme en quête de vengeance. Les crimes datent d’il y a un an, dans un contexte difficile. Cette année n’est pas que virus, maladie et la détresse que cela engendre, elle est aussi celle d’une aventure criminelle, celle de rêves mis en suspens que mes héroïnes tentent de reprendre. Cette histoire, je l’ai voulue rythmée et traversée par des personnages surprenants évoluant dans un univers où rien n’est prévisible.

« Son enfance avait été heureuse, ses parents étaient aimants et tendres avec lui. Peut-être se sentaient-ils coupables d’avoir donné naissance à cet enfant dont le physique détonnait. Lorsqu’il eut été en âge d’aller à l’école, sa mère avait refusé qu’il soit scolarisé. Il s’était enfermé doucement dans un monde où il était roi. Un monde sur mesure, fabriqué pour lui, par lui, à l’image qu’il s’en faisait. À l’époque, ses parents travaillaient dur, rentraient tard et son isolement était passé inaperçu. Ils n’avaient pas vu leur fils grandir, ni vu ce qu’il était devenu. Le tyran des bois, celui que tous recherchaient sans succès. Le tueur de poules, de chats, de chiens, de tout ce qu’il trouvait pour se distraire. Jamais personne n’avait soupçonné ce garçonnet si timide et si pitoyable. Son père l’avait envoyé en internat. Une période difficile, qu’il dut traverser en contenant sa nature qui ne cessait de le titiller. Sans grands résultats, il en sortit avec un diplôme en poche et poursuivit ses études dans le médical. Le corps humain le fascinait. Il n’avait pas de grandes ambitions, aide-soignant était le poste parfait. Ainsi, il pouvait s’approcher des malades, éponger le sang, presser sur les plaies et maîtriser leurs plaintes. Il pouvait torturer sans que personne s’en aperçoive. Son comportement avait changé lorsqu’Émilie était entrée dans sa vie, mais elle n’était plus là.
Il avait passé des heures à rechercher un endroit où il pourrait œuvrer en toute impunité. Il ne rentrait jamais directement de son travail à son domicile. Préférant tourner tel un vautour. Il s’était outillé, avait fait son marché afin de s’équiper pour trancher et découper les corps. Parce qu’il avait trouvé le moyen le plus fiable, le plus sensationnel, grâce auquel il ferait la une des magazines. C’était de loin celui qu’il préférait, car il était compliqué de se défaire des cadavres. L’odeur, le transport, rien n’était facile. Ce procédé lui permettrait de mieux savourer la mise à mort. Un tableau affichait la longue liste d’outils qu’il avait dressée, tous étaient cochés en vert. Il avait anticipé leurs disparitions, pas question que leurs proches donnent l’alerte avant qu’il n’ait fini. Il s’était amusé à préparer à tous : un voyage, un problème familial ou toute autre excuse valable pour que personne ne vienne interrompre sa mission. Et il avait réussi. »

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possibles la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.