Un métier de voyous exercé par des Seigneurs

Je suis Georges, un pseudonyme, Georges Gaillard est un nom de couverture, que l’État français m’a donné il y a plus de 25 années, pour me protéger de ma vie privée et de mon identité de Contractuel de la « Direction Générale de la Sécurité Extérieure » (DSGE). Certains connaissent mon vrai nom et mon vrai prénom, vous ne verrez aucune photo de moi ni celle de ma famille. J’ai été obligé de faire des actes inhumains pour préserver la France, obligé de torturer, de saigner voire de tuer pour m’évader et de rester en vie dans ce monde.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciements et vous recevrez le livre en avant-première, frais de port inclus !

1 015,00 de préventes
27 Contributeurs
Préventes :
102.53%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
1 Projet(s)

Georges est un ancien Militaire des Forces Spéciales et ancien Contractuel de la DGSE, qui pourtant ne se destinait pas à ces deux carrières.

C’est après son arrestation par le commissaire de sa ville en Seine Saint-Denis et son passage devant le juge pour connaître sa condamnation de 18 mois de prison à sa majorité qu’il a dû être obligé de devancer son service militaire. Au lieu de ça il décide de s’engager directement à 17 ans auprès du Ministère de la Défense.
Il y a 25 ans, il rencontre un officier de marine, nageur de combat du Commando Hubert, cadre de la DGSE et il lui dit « il est grand temps de poser votre candidature et de rejoindre la DGSE. » Dès son premier rendez-vous au CIRP de Noisy-Le-Sec, au CPES de Cercottes et durant toute sa formation, il va créer sa nouvelle vie d’Agent Secret Contractuel. Il est affecté dans la Marine Nationale mais attaché à la DGSE, il sera envoyé sous légende à l’autre bout du monde.

Sportif de Haut Niveau, ce statut qui lui servira de couverture d’Agent Secret. Georges Gaillard a toujours été missionné pour les intérêts de son pays : la France.
Sa première mission sous couverture pour la DGSE sera en Mer Noire en 1999, avec un voilier, il accueillera deux Nageurs de Combats du CPEOM de Quélern, pour neutraliser un navire rempli d’armes à destination du Kosovo. Mais rien ne se passe comme prévu.

À chaque mission il a dû inventer et endossé une nouvelle identité relevant du secret absolu, une personnalité fictive, mais aussi simuler une nouvelle profession, tisser à partir de rien un réseau d’amitiés, se procurer des faux papiers, et plus encore. Du montage méticuleux de la légende pendant plusieurs mois à la réalité opérationnelle, puis viendra le démontage de cette légende et de la vie construite autour, abandonnée une fois la mission terminée….

Aujourd’hui et depuis peu, il a quitté définitivement les rangs de l’armée et des Services Secrets pour rejoindre son monde, le monde civil, en juin 2021, après sa dernière mission de renseignement et de neutralisation à la frontière Tuniso-Libyenne.

Extrait

Opération « Poséidon »

Jeudi 09 septembre 1999. Ma première mission SA était une mission mixte, terrestre et maritime, je devais décoller de Nice pour aller à Istanbul en Turquie. Sous ma vraie identité, avec vingt mille dollars US qui faisait moins soixante-dix-mille francs français ou de dix-mille-six cents euros. L’argent était caché autour de mon abdomen, sous ma chemise et mon costume. Protestant d’aller me préparer pour un match de boxe, le passage des formalités aéroportuaires était facilité par ma vraie couverture. Pour prouver ma bonne foi, je mettais en apparence tous mes passeports sportifs, remplis de combats, de stages, de grades, dans les caisses aux contrôles des portiques.

Dans mes bagages, il y avait bien-sur mes affaires de sparring mais aussi des affaires pour sortir en ville et de mer. L’embarquement était fini et le décollage était annoncé. Je pouvais me reposer deux heures.

Arrivée à l’aéroport d’Istanbul, Atatürk, était un aéroport assez vieux, sale. On y voyait des militaires du régime du Président Süleyman Demirel, qui était du Parti « Doğru Yol Partisi » de la Juste Voie en turc.

Au centre-ville, je devais trouver une salle de sports de combat, faire une enquête sur cette dernière, connaître les environnements, les restaurants. Je devais rester une quinzaine de jours. Et surtout me procurer un voilier.

Je trouvais une salle de boxe en pleine ville, à Turgut Özal Millet CD, une avenue où les universités fleurissaient à chaque coin de rue. Un quartier jeune avec des jeunes, qui pourraient me procurer certaines choses. Je décidais d’aller voir cette salle avant de choisir mon hôtel. Je rentrais dans le club, et à ma grande surprise, j’étais devant un complexe sportif de grand ampleur, avec trois ring de sol, une vingtaine de sacs de frappe et de grands miroirs aux murs tout autour.

Je me présentais à l’accueil avec mon anglais approximatif mais suffisant pour me faire comprendre. Je décidais de donner la fausse identité sur mon formulaire d’inscription. Depuis les passeports du faux couple Turenge durant l’ « Opération Satanic », la boite évitait d’utiliser les faux pour franchir les frontières. Mon faux était de bonne qualité, il pouvait servir à tout, les réservations d’hôtel, la location du voilier, contrôle en ville par la police en cas où…

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
26,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
19 contributeurs
34,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
59,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
3 contributeurs
89,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l\'auteur
2 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.