Una Mascherata_Une Mascarade

Racolta di pezze è di scenette per u teatru in modu bislinguu corsu /francese.
Recueil de pièces et de saynètes pour le théâtre en mode bilingue corse/français.

Cet ouvrage est l’expression du théâtre vivant, certaines pièces ayant fait l’objet de représentations publiques à Bastia, sur une mise en scène de Henri Olmeta.

Il témoigne de mon amour de la langue corse comme vecteur essentiel de la culture et de l’identité de mon pays. L’écriture du recueil en mode bilingue corse/français est une richesse qui permet d’en élargir l’accès.

Je vous propose d’être acteur de la naissance de mon livre en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Editions Maïa, un succès. Plus les préventes seront nombreuses, plus mon livre sera promu et diffusé. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciement et vous recevrez le livre en avant-première !

1 281,00 de préventes
33 Contributeurs
Préventes :
129.39%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projet(s)

Recueil de huit pièces ou saynètes

Le théâtre proposé s’inscrit dans le registre de la comédie et vise à dépeindre la société en Corse ou ailleurs, dans les scènes de la vie presque ordinaire. Comme éblouis par le faisceau de la dérision, voire de la farce, les personnages nous emportent au gré de leurs digressions poétiques, dans un univers fantasmé où il nous est donné :

d’observer des enfants qui communiquent avec l’au-delà, tandis qu’un confinement
se transforme en parade de cirque et qu’un jockey commence sa course à reculons ;
d’écouter un chanteur de polyphonie qui se berce d’illusions sur l’harmonie ;
de railler des machos qui en prennent pour leur grade ou de participer à une
cérémonie de mariage qui hésite entre la farce et le conte de fées ;
de prêter attention à Aretha Franklin qui chante sur du Beethoven et enfin d’assister à une mascarade où même les vagabonds se prennent pour des héros antiques, ou l’inverse !

Extrait

Un Nouveau Monde, scène 1 (quatre amis sont à la recherche d’un monde meilleur)

Elio. Iè, Iè, ma aspettate, avemu u tempu ; aghju datu un idea cusì, è poi, ùn si pò micca parte senza riflette.
Cuci. ( stupitu ) Elio, ci vuleria à sapè ; chì sò ste passe è vene ? Sò quesse chè tù chjami « e giravolte’’?
. Ellà. Aghju capitu, quesse sò e ribuccate di e vostre famose paghjelle !
Cuci. A voce di terza ?
.Ellà. Iè, tè ! ti staria bè a terza o Cuci, cù a to vociuccia.
Cuci. Oh tùne ! Hè bella la mio voce. (canta cum’ella vene, a manu annantu à l’arechja) Aaaaa !
… /…
Dutto’. Ma Elio, ghjè nurmale di dubità. Senza dùbitu ùn ci pò esse ragiunamentu.
Nietzsche avia dettu : «…..
Ellà. ( taglia seccu ) O prufesso’ lasciate Nietzsche induv’ellu hè ! Ragiunaremu da per noi.
L’idea l’avemu, l’hà lampata Elio cù a so voce di siconda. A terza, sapemu qual’ell’hè. ( lampendu un ochjata scherzosa à Cuci )
Elio. È ghjustamente cosa ci manca ? U bassu, ci manca u bassu. E cosa hè u bassu ?
Cuci. ( prova à cantà ) Oooooooo, Oooooooo !
Elio. Iè, ma u bassu ùn hè micca solamente una voce, ghjè un fundamentu.
Dutto’. È cosa seria per noi u fundamentu ?

 

*******************

… / …

Elio Oui mais attendez, nous avons le temps ; j’ai juste donné une idée, comme ça, et puis on ne peut pas partir sans réfléchir.
Cuci (étonné) Elio, il faudrait savoir ; c’est quoi ces aller et retour ? C’est cela que tu appelles les “’détours”’ ?
Ellà J’ai compris, ce sont les vocalises de vos fameuses “paghjelle” !
Cuci La voix de tierce ?
Ellà Oui. Tiens, ça t’irait bien la tierce Cuci, avec ta petite voix !
Cuci Oh toi ! Elle est belle ma voix. (il chante comme ça vient, la main sur l’oreille) Aaaaaaa !
… /…
Dutto’ Mais Elio, c’est normal de douter. Sans le doute il ne peut y avoir de raisonnement. Nietzsche disait : “……
Ellà (elle lui coupe la parole) Oh professeur, laissez Nietzsche où il est ! Nous raisonnerons par nous même. L’idée nous l’avons, c’est Elio qui l’a lancée avec sa voix de ‘seconde’.
La tierce, nous savons de qui il s’agit. (se tournant vers Cuci, un rien moqueuse)
Elio Et justement, qu’est-ce qu’il nous manque ? La basse, il nous manque la basse.
Et c’est quoi la basse ?
Cuci (il essaie de chanter dans les graves) Oooooooo, Oooooooo !
Elio Oui, mais la basse ce n’est pas seulement une voix, c’est un fondement.
Dutto’ Et cela serait quoi pour nous le fondement ?

********
****
**
*

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
2 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
0 contributeurs
24,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
14 contributeurs
34,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
10 contributeurs
59,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
2 contributeurs
89,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l\'auteur
5 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.