Une haie d’honneur pour un prof

Je m’appelle Alain DONNAT, je suis retraité de l’éducation nationale où j’ai exercé la fonction de professeur d’éducation physique et sportive pendant 38 années dont 36 dans le même établissement ( collège Paul Fort d’Is-sur-Tille). Je me suis investi conjointement dans la vie associative locale pendant autant d’années comme entraîneur de football et d’athlétisme aussi bien au niveau des jeunes que des adultes.

Un journaliste, venu faire un reportage sur mon départ en retraite «magique» pour l’Équipe Magazine, me téléphona pour prendre de mes nouvelles. Au détour de notre conversation, il m’invita à faire le récit de ma vie dans un livre. La proposition se concrétisa quelques mois plus tard et me permit d engager une forme de thérapie.

Mes proches, enfants, petits-enfants m’encouragèrent dans ce projet. Ma première ébauche du tapuscrit reçut l’adhésion de parents, d’anciens élèves, de collègues qui me conseillèrent de rechercher un éditeur…

Ce récit de vie nous questionne  sur notre philosophie de la vie.  C’est un plaidoyer pour cette quête du simple bonheur et de la simple signification de la vie. Il est plein d espoir, bouleversant, émouvant.

Il nous apprend que « nous enseignons autant ce que nous sommes que ce que nous savons ».

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

1 503,00 de préventes
40 Contributeurs
0 Days Left
Préventes :
151.8%
Objectif : 990,00
Projet abouti !
Creator
1 Projet(s)

Description

 

«on ne mesure jamais assez les conséquences de nos remarques, de notre gestuelle sur l’image que l’élève porte sur lui ou de l’image que le professeur et les camarades lui renvoient»

 

 

 

Extrait

12h30! La sonnerie retentit, je rassemble mes affaires dans mon vieux sac à dos vert. Je quitte le bureau des professeurs d’EPS, accompagné par 3 ou 4 collègues. Nous parcourons une dizaine de mètres et tournons à droite pour emprunter la galerie qui nous conduit jusqu’à la sortie.
Ébahi, je découvre les 700 élèves du collège impeccablement rangés, formant une immense haie d’honneur. Les enfants applaudissent! Je ne peux penser que tout cela soit pour moi. Peut-être y-a-t-il une manifestation organisée à laquelle je n’ai pas prêté attention? Je ressens beaucoup de gêne. Il est difficile de maîtriser mes émotions. Je pense un instant à faire demi-tour et à me cacher dans le bureau. La tâche se complique, mon regard est attiré vers des enfants qui ont des larmes aux yeux! Je ne sais comment affronter cet élan de générosité et de gentillesse. Je cherche à me rassurer, à comprendre. Je ressens des larmes qui me viennent à moi aussi. Je dois résister, je ne veux surtout pas décevoir.

Je dois rester digne et faire face. Je décide de marcher vite, d’un pas soutenu. Je regarde devant moi. Je vois mon collègue Richard me dépasser, il veut prendre une photo. Je ralentis car «le cliché sera flou». Je reprends mon rythme de marche et j’arrive à proximité de la porte de sortie. Les applaudissements se multiplient. C’est magique! Les enfants scandent mon nom» Donnat, Donnat!» C’est maintenant la « ola » qui accompagne mes derniers instants au collège! Mes émotions sont de plus en plus difficiles à contenir. Je ne sais pas comment faire, je tourne sur moi-même, je tremble, les mouvements manquent de précision, j’ai quelques difficultés à ranger les dessins, les lettres, les mots. Je dois remercier. Prendre la parole me semble inapproprié. Les gestes arrivent spontanément pour exprimer ma gratitude et ma reconnaissance.

Je répète à voix basse « merci, merci ». Je hoche la tête à plusieurs reprises. Je fais des signes d’au-revoir, des gestes plus discrets pour essuyer mes larmes. J’envoie des baisers. Mes gestes témoignent de mon affection que je porte à toutes les personnes présentes, et à toutes les autres !
Ma pudeur m’interdit d’en faire plus.

Ce moment restera le symbole de toute une carrière.

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.