Latest News

Entretien avec Patrick Louis – Paroles en l’air

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

Plusieurs sentiments : la joie d’avoir eu deux réponses positives en deux semaines, d’avoir découvert un monde inconnu, celui de l’édition, avec des personnes coopératives, simples, disponibles et à l’écoute. La fierté d’avoir pu mener à bien l’aventure de la publication. Un étrange sentiment de voir mon nom au bas d’un livre comme s’il appartenait à un autre. Un fort ressenti de responsabilité dans les mots.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Des retours enthousiastes, et un but atteint : embarquer les lecteurs avec moi dans chacune de mes anecdotes. J’avais l’ambition d’un livre-caméra, de n’être qu’un passeur vers une atmosphère tantôt dynamique, enlevée, grave ou dure. C’est réussi au dire des lecteurs. Le style du livre a été une grande découverte pour beaucoup d’entre eux qui ne me « savaient pas capable d’écrire ainsi » ou qui ne me « connaissaient pas ce talent » (ce sont leurs mots). Beaucoup ont découvert et ont été frappés de ce qui m’est arrivé.

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

J’ai été surpris par le nombre de pages du livre et par la taille de la police de caractères. Je pensais le livre bien moins long… Mesurer les mots et leur portée, dire vrai, vérifier ses sources, faire un travail de mémoire important, chercher encore et toujours la vérité, ne pas déformer, ne pas juger. Faire une recherche documentaire de journaliste honnête. Lire et relire encore pour ne pas tromper. Rester soi et ne pas vouloir faire de belles phrases, laisser parler le ressenti ou les émotions à la place de la réflexion.

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

Il est construit en nouvelles ou en anecdotes la plupart du temps chronologiques avec des retours en arrière. Je me transpose directement dans la ou les situations que je n’ai pas moi-même vécues. J’imagine les sentiments et les émotions de celui qui les vit. Ca n’a pas échappé aux lecteurs, ils me l’ont dit. J’ai voulu dédramatiser avec un humour que je considère indispensable même dans les moments graves. Je voulais aussi exprimer de l’autodérision, un excellent remède contre l’emballement sous toutes ses formes. Et par dessus tout, je me suis mis a nu. J’aurais pu rester sur une sorte de piédestal glorieux et entretenir une aura. J’ai préféré en révéler la face cachée.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

J’avais commencé ce livre il y a déjà quelques années, pour moi, simplement, pour dire les choses, non pas pour exorciser un quelconque mal ou développer une catharsis, mais pour poser certains faits de ma vie, sans concession, avec mes erreurs et mes quelques succès. Il s’agissait de comprendre ce qui m’avait porté au travers de ces événements. C’était une étape comme une autre et c’est devenu un jeu addictif, sans crainte de la feuille blanche. La vraie méthode, c’est l’envie. Je me laisse donc porter par l’envie, par un souvenir ou par un travail d’enquête.  Mon rituel est d’allumer une petite bougie parfumée à la fleur d’oranger.

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

La réponse est oui et il est même déjà écrit aux trois quarts ! Il portera sur les 20 dernières années de mon parcours de pilote, chez Air France cette fois, mais avec une tonalité très différente : des anecdotes bien entendu, le plus souvent amusantes, mais aussi un travail d’analyse factuel du management dit « de proximité » et des travers organisationnels que l’on retrouve dans les entreprises françaises au sens large. Cette fois ma caméra personnelle balayera le monde entier, du Chili au Japon et mettra en scène de nombreux personnages. Il sera dédié à des personnes qui ont marqué ma vie et que je souhaite ne pas perdre de vue, le sport le plus partagé du monde. Il dira aussi la chance infinie que j’ai eue de vivre au sein d’une entreprise telle que celle-là.

Patrick Louis, auteur de Paroles en l’air, disponible sur le site des Editions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top