La vie est belle ! (offre soumise à conditions)

Au fil des années 2015 et suivantes, l’absurdité de certaines actions publiques ou privées, la mise au rebut de maints liens culturels ou sociaux, et la domination techno-financière partout, tout cela a fait naître dans le désordre une douzaine de récits inspirés par des évènements précis ou largement fantasmés.

L’arrivée des Gilets Jaunes (dont il n’est pas question dans ces nouvelles) a mis fin à cette envie de conter le monde d’alors, mais m’a fait cadeau du titre tagué sur un mur de Paris, à l’automne 2019.

Je fais aujourd’hui appel à vous pour réaliser ensemble ce projet d’édition. Je vous propose de contribuer à la naissance d’un livre et de devenir des partenaires pour cette création. Votre nom en tant que contributeur sera présent dans le livre et vous recevrez le livre en avant-première !

504,00 de préventes
19 Contributeurs
Préventes :
50.9%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projets | 0 Projets favoris

Description

« 13 (mauvaises) nouvelles » est né, comme dit précédemment de petits agacements, ou de souvenirs qui m’ont fait jeter sur le papier mes humeurs et mes nostalgies.
J’ai voulu soutenir l’édifice par deux récits un peu plus longs, le premier contemporain et réaliste, juste avant le Corona, le dernier dans un avenir plus ou moins proche, décrivant un sursaut utopique dont l’espoir éclate en mille morceaux pour clore cette série.

Dans les 11 autres, les humains se débattent entre incompréhension et curiosité, bienveillance et rejet, répression et solidarité. Il y a parfois du grinçant, peu conforme à ma vraie nature, mais aussi de l’espoir et de la tendresse ; j’aimerais que de jeunes lecteurs puissent entrer dans ces histoires, les interroger, se les approprier, voire en parler avec leurs parents et grands-parents.

Le livre aborde les thèmes de l’écologie politique, le colonialisme, les migrations, la décroissance, les faux débats, sources d’intolérance et partout la force du vivant contre le factice et la supercherie.

Le lecteur d’aujourd’hui (tout comme l’auditeur ou le spectateur) est une sorte de cobaye d’une dystopie en marche. Ces textes, au gré de la sensibilité de chacun, peuvent entrouvrir des espaces de résistance, de réflexion et de résilience.

Extrait de la nouvelle « La carotte et la matraque » :

« Excusez-moi ! » Dit J.B. En se levant, tandis que la Marseillaise retentissait dans tout le bar. Il s’éloigna, en coupant le son, se maudissant tout bas, tandis qu’Anouchka partageait le fou-rire du barman.

« Oui, allô, bonsoir, mon petit… » C’était le… le Président !!!

Après avoir raccroché, J.B. se précipita sur son trench-coat, salua chaleureusement la jeune femme en lui glissant « Je passerai ici tous les soirs… » et sortit, porté par les ailes d’Hermès jusqu’à un taxi qui le mena vers l’entrée dérobée de l’Élysée.

« Je vous fais toutes mes excuses, j’aurais dû vous voir AVANT. Mais vous savez, avec ce retour mouvementé de Russie… je n’ai pas trouvé une minute ! D’autant que je ne voulais pas que ce brave Basile apprenne que nous avions eu un entretien privé ! Ha ! La bonne blague, tout de même… de vous avoir mis là, vous… vous savez que Pompon aurait bien voulu vous avoir avec lui, place Beauvau ? Non ? On ne vous a rien dit ? Ah bon. Maintenant, laissez-moi vous regarder… Un autre whisky ?… Vous êtes absolument parfait ! Faudra m’ôter cette cravate, hein ? Vous savez, le genre décontracté-chic. Vous avez déjà le physique de l’écolo-surdiplômé ! Ne vous vexez pas… vous êtes parfait. Je l’ai déjà dit… pardon. »

Pendant ce temps, Anouchka rentrait, songeuse et ravie. « Demain soir, peut-être ? Je ne sais même pas son nom ! Pas de politique, et puis la Marseillaise ! Drôle de zigue… Faudra que je mette un pense-bête près de mon lit… J’écrirai quoi ? Jeune homme brun, barbu, cultivé, détestant la politique… Ça devrait suffire… » Puis une bouffée d’angoisse la saisit : « Si je ne le revois pas avant mercredi prochain… qu’est-ce qui va se passer ? J’aurai beau enregistrer sur mon dictaphone, je ne le reconnaîtrai sans doute pas, sauf miracle… »

  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de préventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.