STEPHANE – Demain la Terre

Je suis retraité d’un poste de consultant informatique pour une multinationale américaine sur l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique et je préfère vous parler de mon livre que de moi.

Dans ce manuscrit, j’ai essayé, au fil de la vie romanesque d’un homme et de sa famille, de donner un éclairage différent sur les événements socioéconomiques de ce début de XXIe siècle. Mon objectif est d’amener la lectrice, le lecteur, vers une vision globale, libérée, du monde qui nous entoure. Je ne cherche pas à convaincre, juste à donner à réfléchir.

Ceci est mon premier roman commencé en 2016, achevé en janvier 2020. Il n’est pas qu’une simple fiction, peut-être un rêve optimiste, une utopie, tournés vers un monde nouveau…

Je vous propose d’être acteur de sa naissance en m’aidant à faire de sa parution prochaine, avec les Éditions Maïa, un succès. En retour, vous serez présents dans le livre en page de remerciements et vous recevrez le livre en avant-première, frais de port inclus !
Quand vous l’aurez lu, si mon histoire vous a apporté quelque chose, je vous demande de la diffuser, de la propager, de la répandre autour de vous comme une bonne nouvelle.

1 640,00 de préventes
67 Contributeurs
Préventes :
165.66%
Objectif : 990,00
Minimum amount is € Maximum amount is €
Creator
1 Projet(s)

Le fil conducteur de mon manuscrit vient de l’essai « Le public fantôme » écrit en 1925 par Walter Lippmann. Après la leçon du « Prince » de Machiavel, Lippmann tente de guider le citoyen en proposant de rendre la Démocratie aux démocrates. Si « le Public Fantôme » est un autre « Prince », c’est probablement au XXIe siècle qu’il s’adresse… écrit Bruno Latour.

Mon analyse socioéconomique de notre époque repose sur trois idées majeures :

·      L’augmentation exponentielle des inégalités dans la répartition des richesses, puisée dans « Le capitalisme au XXIe » de Thomas Piketty : Le système néolibéral de Milton Friedman, en place depuis maintenant quarante ans à l’échelle mondiale, fait augmenter en masse la pauvreté en bas de l’échelle sociale et distribue massivement la richesse à une minorité de la population.

·      Le concept d’INTERSUBJECTIVITÉ de Yuval Noah Harrari issu de « Homo Deus » : Celui-ci a permis depuis l’homme cueilleur jusqu’à nos jours de rassembler les Hommes, par centaines, par milliers puis par millions autour d’idées subjectives comme les religions, les idéologies politiques. Celles-ci ont fondé des sociétés, des civilisations. L’INTERSUBJECTIVITÉ d’aujourd’hui rassemble la population de la planète entière autour d’un même credo : Consommer plus pour être plus heureux donc produire plus à l’infini en mettant le feu à la planète jusqu’à l’extinction de l’espèce avec pour seule finalité d’enrichir une minorité aveugle.

·      Une réflexion extraite de la pensée politique de Bruno Latour dans « Où atterrir » : Il s’agit de générer une nouvelle intersubjectivité qui rassemblerait tous les peuples de la Terre autour de PENSER TERRESTRE. Cette Intersubjectivité guiderait les peuples afin de transformer durablement les modes de vie de Sapiens pour mieux vivre en préservant sa maison, la Terre.

Ce manuscrit s’adresse à des lecteurs désireux d’abord de se détendre, des lecteurs qui n’ont pas l’opportunité ou le désir de lire Piketty, Harrari ou Latour. Néanmoins, mon roman les amènera peut-être à développer une réflexion plus profonde par l’attachement qu’ils pourraient porter, au fil des pages, à la vie de mes personnages.

 Extrait

Adrien poursuit :

            —    Donc, aujourd’hui l’Intersubjectivité planétaire depuis une trentaine d’années    est que la Croissance Économique est la seule possibilité d’améliorer la condition de vie de chacun d’entre nous, pauvres ou riches d’ici, pauvres ou pauvres de là-bas. Pour cela, il faut que chacun d’entre nous consomme plus, travaille plus pour pouvoir acheter plus, afin d’alimenter cette Croissance. Cela amène l’être humain à détruire dans une inconscience totale sa maison, la vôtre de demain, les enfants.

C’est Claire qui intervient : 

            —    Si je reprends l’idée de Liébaut, chez nous, en haut de la pyramide, à la place du Pharaon, il y a les actionnaires, pas forcément utiles, et toute notre économie exige que notre société s’active comme une ruche pour mieux les servir, les rendre de plus en plus riches comme le pharaon.

Floriane éclate de rire :

       —    Ben, c’est très très exagéré et je vais y revenir, mais tu n’as pas tout à fait tort. J’aime beaucoup ton idée : l’actionnaire, Pharaon des temps modernes. Si Chaplin était encore parmi nous, il aurait pu en faire un beau film plein d’humour, naïf et sarcastique.

==============================================================

Un mercredi soir mi-septembre, il rentre chez lui et marche vite le long des halles Castellanes, la tête baissée pour se protéger d’une pluie froide, oblique. Il entend qu’on chante Singin’in the Rain. Il met quelques secondes à réaliser que c’est pour lui et marque un temps d’arrêt. Elle est là, à l’abri sous l’auvent des halles, serrée dans un trench. Ses immenses yeux bleus le dévisagent amusés. Il a le même choc électrique qu’au mois de juin et reste paralysé.

—    Vous êtes breton ? …. Ou marin ? … Enfin, vous n’êtes pas de Montpellier ; ici, dès qu’il pleut, nous sommes tous en sucre.

Il s’avance pour s’abriter. Il est tout près d’elle, respire ses cheveux mouillés. Il pense qu’elle est un peu plus grande que lui. Il n’arrive pas à sortir le moindre mot, passe un bras machinal sur sa tête, son visage, pour se débarrasser de la pluie. Elle lui tend sa main trempée, bien droite, franche et toujours ses yeux rivés sur lui :

 —  Moi, c’est Adèle et je vous interdis d’en rire. Depuis que je suis née, je m’habitue et je n’en suis pas morte malgré ce qu’on peut en penser !

Il sourit et articule lentement :

—     Moi, c’est Stéphane

—     Comme l’écrivain ?

—     Oui, ma mère l’a connu à Paris avant que je naisse.

Contreparties

6,00
- Un message de remerciement
- Votre nom de contributeur dans le livre
1 contributeurs
12,00
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
5 contributeurs
21,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Votre nom de contributeur dans le livre
49 contributeurs
29,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
5 contributeurs
45,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Un second exemplaire à offrir à la personne de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
5 contributeurs
75,00
- Un exemplaire papier
- Une dédicace du livre en avant-première
- Deux autres exemplaires à offrir aux personnes de votre choix
- Le livre en format ebook
- Votre nom de contributeur dans le livre
- Un remerciement spécial au contributeur en couverture du livre
- Une rencontre avec l\'auteur
2 contributeurs
  • Les étapes de création

    Mon objectif est d'atteindre 990 € de pré-ventes afin de rendre possible la réalisation des maquettes, la correction, l'impression et la promotion. C'est pourquoi je fais appel à vous, auteurs, lecteurs et amoureux des mots ! Votre précommande permettra à mon projet de devenir réalité grâce à une équipe de professionnels. Votre appui me sera précieux et vous recevrez vos contreparties dès la fin de la campagne.