Latest News

Entretien avec Maria Lhermenier – Arrêt sur image

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

Un bonheur de voir en livre un projet mûri, avec des poèmes et des photos sélectionnés sur plusieurs années. Une joie aussi de voir une belle couverture avec une photo pleine de souvenirs, faite à l’île de Ré.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Les premiers retours ont été positifs. Certains très à l’image de celui de Mme Élisabeth M. : « On ne lit pas un poème… on le “découvre”, on le “déguste”. J’avais déjà lu des poèmes de Maria Lhermenier que j’ai beaucoup aimés. Ce dernier ouvrage Arrêt sur image m’a tout de suite attirée. C’est cette différence avec ses autres livres qui m’a forcément “transportée” un peu plus encore à travers les mots. L’illustration de ces photos à la fois belles et simples nous fait pénétrer un peu plus dans la musicalité de ses phrases. C’est sûrement cela l’“ARRÊT SUR IMAGE” »

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Tout d’abord, les correspondants des éditions Maïa sont tout à fait respectueux des auteurs, ce qui est très appréciable. Les questions ne restent pas sans réponses ! D’autre part, le travail de suivi est sérieux. Il y a possibilité de revoir de nombreux points si nécessaire. C’est important pour une bonne édition. Je ne publierai plus qu’à compte d’éditeur !

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

Selon moi, l’originalité de ce livre est le lien profond existant entre le poème accompagné d’une photo, réalisés par mes soins à des périodes différentes cependant. Comme quoi les mots et les images sont peut-être révélateurs d’une même personne, voire d’une même vie…

Je crois que cette originalité a été pressentie par les premiers lecteurs :

Selon Jean-Loup L. : « Chaque photo illustre un poème, à moins que ça ne soit l’inverse… L’une comme l’autre nous parle. » « Les poèmes illustrés sont une histoire à eux seuls. On peut les lire de façon linéaire, ou au contraire, voyager dans le livre… »

Selon Élisabeth M. : « Les photos ne sont pas un obstacle à l’imagination que l’on ressent à la lecture des poèmes. Au contraire, elles marquent le point de départ pour nous guider et nous inviter à laisser notre esprit vagabonder encore plus loin selon notre ressenti et notre affect… »

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

Ces poèmes sont de petits épisodes vécus sur plusieurs années. La réelle méthode est l’inspiration d’un seul jet. Plus tard, le poème est retravaillé, « machouillé » pour trouver le bon mot, la bonne rime. Puis chanté pour trouver le bon rythme ! Bref j’essaie d’écrire un beau texte parlant pour le lecteur.

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

Je ne renonce pas à écrire un autre livre de poésie. Si l’inspiration me venait d’autre part pour une nouvelle historique, peut-être me lancerais-je ?…

Maria Lhermenier, auteure de Arrêt sur image, disponible sur le site des Éditions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top