Latest News

Entretien avec Marie Ley – Pleurer jusqu’à plus soif

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

Autant d’émotion que pour le précédent. Le sentiment d’avoir réussi à aller jusqu’au bout d’une aventure.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Les premiers retours ont tous été positifs. Celles de mes lectrices incarnées par mon héroïne m’ont remerciée pour le réalisme de la description du quotidien de la vie d’une femme malade alcoolique et de les avoir « réhabilitées » au travers de ce roman.

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Mon premier roman étant largement autobiographique, l’écriture du second a été très différente ; j’ai dû faire exister une femme et sa famille, trouver des anecdotes, des lieux, des univers professionnels, et surtout, faire tout un travail d’interviews en amont. Le principal enseignement que j’en tire, c’est qu’il ne faut pas choisir trop de témoins. Une petite dizaine suffit largement et facilite le travail de synchronisation et de création du personnage principal.

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

Il décrit la vraie vie, chacun peut s’y reconnaître et est facile à lire, ce que mes lecteurs apprécient. Pour ceux qui l’ont lu et se sentent concernés par cette maladie dans leur entourage, c’est aussi un message d’espoir. Oui on peut guérir de cette maladie.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

Il s’est passé une grosse année entre les premières interviews (détaillées sur une fiche bristol pour chaque témoin) et la fin du travail d’écriture. Même si j’écris généralement pendant quelques heures dès très tôt le matin, je « cogite » et je note des idées sur un carnet spécial à tout moment de la journée. Je sais dès le départ où je veux emmener mes personnages.

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

Le troisième est déjà en préparation. J’aborde cette fois le thème de l’adoption et son ressenti lorsqu’on est déjà parent biologique. Comme je reçois beaucoup de messages me demandant la suite de «  Pleurer jusqu’à plus soif » l’idée de faire vivre Séverine pendant la pandémie et le confinement est déjà adoptée pour le quatrième livre !

Marie Ley, auteure de Pleurer jusqu’à plus soif, disponible sur le site des Éditions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top