Latest News

Entretien avec Sylvain Ansoux – Reptilia

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

Quand j’ai eu le livre entre les mains, j’ai ressenti beaucoup d’émotions car écrire c’est un long travail patient et minutieux. La parution, c’est l’aboutissement d’un processus et le début d’une autre aventure, celui de la réception par un public.

Quels ont été les retours des premiers lecteurs ? Que vous ont-ils dit sur votre livre ?

Les retours ont été très bons. Ce qui m’a fait le plus plaisir, c’est que des personnes qui habituellement lisent peu ont accroché et n’ont plus lâché Reptilia. Pour moi, il s’agit du plus beau des compliments. J’ai également eu la chance d’être chroniqué par des médias locaux et j’ai apprécié leurs compliments que je sais sincères car ils lisent beaucoup et sont exigeants dans leur sélection.

Tous ont insisté sur le fait que c’était un thriller très accrocheur et qu’on ne le lâchait pas jusqu’à la fin.

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Ce que je retiens de cette expérience, c’est que le crowdfounding m’a permis de toucher de nouveaux lecteurs et permis de faire connaitre mon livre avant qu’il paraisse. J’étais loin d’être convaincu au départ et pourtant il s’avère que c’est plutôt une bonne formule. Les encouragements que j’ai reçus durant cette période m’ont convaincu de continuer à écrire.

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

Reptilia traite des crimes de guerre et de la relative impunité dont certains jouissent du fait de la disparition de la mémoire. Je crois que cela a été perçu par les lecteurs. Je voulais également qu’un des personnages principaux soit une jeune femme et jouer avec les clichés sur le genre à l’œuvre dans de nombreux thrillers…

À cela s’ajoute le fait que le livre fait écho à la pandémie actuelle car il y a une maladie dans le livre avec une campagne de vaccination. Le livre a été écrit bien avant mais il y a un côté un peu devin…

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

J’ai écrit à plusieurs périodes distinctes étalées sur deux ans mais à chaque fois en m’y mettant à fond. J’avais aussi effectué en amont un gros travail de recherche sur l’ex-Yougoslavie et sur la mafia serbe.

J’essaye d’écrire chaque matin pendant une heure et quand c’est possible de revenir dessus le soir.

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

Le prochain livre est déjà écrit et en cours de corrections. Ça sera un roman policier, un genre que je n’ai pas encore exploré… La suite est donc pour bientôt…

Sylvain Ansoux, auteur de Reptilia, disponible sur le site des Editions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top