Latest News

Entretien avec Valérie Renard – Le Carnet vert

Quel a été votre sentiment quand votre livre est paru ?

J’ai ressenti une joie immense, l’impression d’avoir accompli un nouveau rêve, la fierté d’être allée au bout de quelque chose de beau et de juste.

La date de sortie du Carnet vert était encore plus importante pour moi parce qu’elle arrivait à un moment important de ma vie alors que je me remettais d’un cancer du sein. J’ai d’ailleurs reçu les premiers exemplaires 2 jours après ma sortie de l’hôpital !

Que retenez-vous de cette expérience d’édition par rapport à votre travail d’écriture ? En avez-vous tiré des enseignements ?

Être éditée revêt pour moi une forme de reconnaissance. Le jour où on reçoit une réponse positive est vraiment un moment fort dans le parcours.

Les différentes étapes ont été bien suivies chez Maïa et on se sent moins seul par rapport à l’autoédition que j’ai pu vivre pour mon premier livre. Il m’est cependant plus difficile de lâcher prise sur le résultat attendu et ne pas avoir le contrôle de tout le processus est quelque chose qui m’a parfois un peu frustrée.

Il est également important de réaliser que l’auteur doit rester très proactif s’il veut vendre. Ce qui me semble tout à fait logique vu le nombre de livres édités chaque année. La maison d’édition ne fait pas tout et la différence d’investissement entre la formule autoédition et édition ne m’apparaît du coup pas encore très clairement. J’attendrai de voir le nombre de ventes via les Éditions Maïa pour tirer les enseignements de cette expérience et faire un choix entre les deux formules pour le prochain livre.

Je suis très heureuse d’avoir vécu les deux expériences en tout cas !

Quelle est l’originalité de votre livre selon vous ? A-t-elle été perçue par vos premiers lecteurs ?

L’originalité du livre réside dans le fait que c’est une histoire vécue, incroyable, qui touche tout le monde parce qu’elle touche à quelque chose de sacré : la maternité.

Et que Le Carnet vert aborde la maternité sous toutes ses formes, désir d’enfant, deuil d’enfant, adoption, grossesse…

Les premiers lecteurs sont incroyablement emballés. Les femmes, comme les hommes et ça, ça m’a beaucoup plus surpris.

Mon écriture est en général très spontanée, c’est un style qui est aussi souvent relevé et apprécié.

Comment s’est passé votre travail d’écriture ? Avez-vous une méthode pour écrire ? Des rituels ou des astuces ?

J’ai besoin d’être seule et j’écris tôt le matin. Je me crée une ambiance cocoon (café, bougie, musique douce…). Parfois je m’isole sur mon voilier. Marcher est aussi pour moi un moyen de préparer certains textes. Si je suis seule, je m’arrête alors pour prendre note. Sinon je me répète l’idée en boucle (oui je sais ça peut rendre dingue 😉 !) et je le retranscris dès que possible. Le soir au moment du coucher peut être également source d’inspiration. Bref vous l’aurez compris, j’ai un carnet dans chaque pièce et dans chaque sac, juste au cas où…

Quand je m’assieds pour écrire, j’ai beaucoup de mal à m’arrêter et c’est même parfois une souffrance que de devoir être obligée de laisser un paragraphe en suspens. Je n’ai parfois pas le choix, parce que les enfants sont levés, ou que j’ai d’autres obligations.

Une fois le premier jet finalisé, je laisse décanter le manuscrit pendant quelques mois et puis je le ressors pour l’affiner, le compléter, le corriger.

Je rêve de pouvoir m’offrir un jour une semaine de retraite, rien que pour écrire ! Dans un endroit retiré, isolé, inspirant.

Envisagez-vous d’écrire un autre livre ? Si oui, sur quoi avez-vous envie d’écrire pour ce prochain livre ?

Oui, oui, oui. Le premier jet du 3è est fini depuis hier ! Je le laisse maintenant reposer. J’ai  encore 4 autres projets de livre. Si je peux déjà vous dire que le 3è racontera, avec une pointe d’humour, mon expérience de cancer du sein, je garde la surprise pour les suivants. Ils n’aborderont en tout cas plus seulement  ma vie privée (j’ai encore des histoires extraordinaires à raconter mais de temps en temps ça fait du bien de passer à autre chose !).

Et puis j’ai décidé il y a quelques mois de changer de vie et je veux en vivre.

L’écriture prendra donc beaucoup d’autres formes (ateliers d’écriture, coaching littéraire, récits de vie…).

Valérie Renard, auteure de Le Carnet vert disponible sur le site des Editions Maïa. Cliquez ici pour le découvrir.

Scroll to top